L'ICIJ rend publique sa base de données « Offshore Leaks » qui révèle les noms se cachant derrière les sociétés et trusts secrets

- LES UTILISATEURS PEUVENT RECHERCHER PLUS DE 100 000 ENTITÉS SECRÈTES DANS 10 JURIDICTIONS OFFSHORE

WASHINGTON, 17 juin 2013 /PRNewswire/ -- Le Consortium indépendant des journalistes d'investigation (ICIJ), un projet du Centre pour l'intégrité publique, a publié aujourd'hui une base de données interactive qui révèle enfin le monde précédemment impénétrable des paradis fiscaux offshore. 

La base de données Offshore Leaks de l'ICIJ permet aux utilisateurs de rechercher plus de 100 000 sociétés, trusts et fonds secrets créés dans des territoires offshore tels que les îles Vierges britanniques, les îles Caymans, les îles Cook et Singapour.  « Le secret crée un environnement dans lequel prospèrent la fraude, l'évasion fiscale, le blanchiment d'argent et d'autres formes de corruption. La base de données Offshore Leaks aide à faire tomber ce secret », a déclaré Gerard Ryle, directeur de l'ICIJ.

L'évasion fiscale sera un thème central des prochaines rencontres du G8, et le Premier ministre britannique David Cameron a déclaré qu'il était temps « de faire tomber les murs du secret entourant les entreprises » qui rendent le système offshore attractif pour les criminels.

Les données font partie d'un ensemble de 2,5 millions de fichiers divulgués qui ont été analysés par l'ICIJ avec l'aide de 112 journalistes dans 58 pays. Depuis le mois d'avril, plus de 40 organisations médiatiques du monde entier ont publié des articles fondés sur ces données. L'application Web Offshore Leaks a été développée par le journal La Nacion au Costa Rica pour l'ICIJ. Elle sera active à partir de 4 H 00 (HEC) le samedi 15 juin.

L'enquête de l'ICIJ a secoué des institutions politiques et financières, depuis l'Europe jusqu'au Canada.  Les bulletins d'actualité ont :

  • Déclenché des enquêtes officielles aux Philippines, en Inde, en Grèce et en Corée du Sud.
  • Provoqué des démissions de personnes de haut rang, dont le président adjoint du parlement de Mongolie et le plus célèbre banquier autrichien.
  • Transformé les politiques relatives aux paradis fiscaux dans l'Union européenne.

Il existe des utilisations légitimes pour les sociétés et trusts offshore et l'ICIJ ne suggère pas et n'insinue pas que les personnes et entreprises figurant dans la base de données ont violé la loi ou agi de manière incorrecte.  La base de données Offshore Leaks n'est pas non plus un « vidage de données ». Il s'agit plutôt d'une publication prudente d'informations de base concernant les entreprises. L'ICIJ a volontairement choisi de ne pas publier certains dossiers personnels sensibles.

Après 17 mois d'enquête, les journalistes et partenaires de l'ICIJ continuent leurs recherches.  L'ICIJ estime que bon nombre des meilleures histoires pourraient sortir à mesure que les lecteurs exploreront l'immense base de données.

L'ICIJ continuera de rejeter les demandes des gouvernements relatives au retrait de l'ensemble de ses fichiers offshore. L'ICIJ est un réseau indépendant de journalistes d'investigation — pas une branche d'un gouvernement.

SOURCE International Consortium of Investigative Journalists (ICIJ)



RELATED LINKS
http://www.icij.org

Best of Content We Love 2014 


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.