2014

L'UE est prête à investir dans la modernisation du système de transport gazier ukrainien

KIEV, Ukraine, October 25, 2012 /PRNewswire/ --

L'UE est déterminée à contribuer à la modernisation du système de transport gazier ukrainien dès que l'Ukraine aura finalisé les conditions du projet, a déclaré Jan Tombinski, chef de la délégation de l'UE en Ukraine. L'Ukraine annoncera les conditions du projet après avoir reçu les résultats de l'évaluation des actifs du STG.

A l'heure actuelle, Baker Tilly Ukraine évalue les gazoducs et les installations de stockage de Naftogaz. La société a remporté une appel d'offres de 510 000 USD pour réaliser les travaux en Ukraine, indique Bloomberg. L'évaluation des actifs du système de transport gazier ukrainien avait initialement eu lieu en 2007 - sa valeur avait été estimée à presque 25 milliards USD - puis en 2009, avec une valeur atteignant presque 10 milliards USD.

Actuellement, le système de transport gazier ukrainien appartient et est dirigé par la société d'État Naftogaz. Le pays a l'intention de restructurer la société afin de diviser les fonctions du transport, de l'achat et de la vente de gaz entre des entités juridiquement indépendantes.  En octobre 2012, le Conseil des ministres de l'Ukraine a mis fin au monopole de Naftogaz sur la vente de gaz importé.

En février 2012, l'Ukraine a réclamé un consortium du gaz tripartite, composé de l'Ukraine, de l'UE et de la Russie en tant que gestionnaires du STG ukrainien. La modernisation du système deviendrait l'une des tâches principales du consortium. Ce dernier serait responsable de la gestion du système et d'assurer la stabilité de la fourniture de gaz à l'Europe. L'Ukraine s'attend à recevoir une part de 34 % du consortium, tandis que l'Europe et la Russie recevront chacune une part de 33 %.

Actuellement, l'Ukraine utilise environ deux tiers de la capacité estimée du système de transport gazier, qui fournit déjà environ 70 % du gaz russe à l'Europe. La rénovation du système permettrait d'augmenter la capacité de transfert. Elle serait également avantageuse étant donné que construire des routes alternatives de transport gazier prend du temps, nécessite des ressources financières et humaines et créée des menaces inutiles pour l'environnement, a souligné à l'époque le Président ukrainien Viktor Yanukovych.

En mai 2012, la Russie a annoncé ses conditions pour rejoindre le consortium : la propriété du système de transport gazier devait être cédée au consortium. La Russie considère le troisième participant - l'Europe - dans le consortium comme un arbitre possible entre la Russie et l'Ukraine, si un conflit se produisait.

SOURCE Worldwide News Ukraine



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.