2014

Max Mosley, président de Global NCAP, demande aux dirigeants de l'industrie automobile de fournir des véhicules plus sûrs en Amérique latine

LONDON, July 25, 2013 /PRNewswire/ --

Max Mosley, président de Global NCAP, a fermement invité les PDG de Renault-Nissan, de General Motors et de Suzuki à respecter les normes minimales de sécurité en cas d'accident édictées par l'ONU pour leur production mondiale de voitures particulières. De récents résultats d'essais de collision ont indiqué que les voitures les plus vendues par ces fabricants en Amérique latine présentent, en cas d'accident, un risque de décès ou de blessures élevé et inacceptable.

M. Mosley a adressé un courrier à Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan, à Daniel Akerson, PDG de General Motors, et à Osamu Suzuki, PDG de Suzuki. Ce courrier attirait leur attention sur les structures instables de certains véhicules vendus par leur société en Amérique latine.  Certains modèles de ces trois sociétés n'ont obtenu aucune étoile ni point dans le cadre d'essais de collision indépendants.

« Global NCAP s'inquiète du fait que le faible volume de vente et la baisse des bénéfices sur les marchés traditionnels encouragent les constructeurs automobiles à prendre des risques inutiles en matière de sécurité sur les marchés émergents », a déclaré M. Mosley. « Les marchés émergents non réglementés permettent facilement aux constructeurs automobiles de fabriquer des véhicules qui lèsent les clients en matière de sécurité.  Si les PDG savent que leurs produits ne répondent pas aux normes de sécurité internationales, ils doivent prendre leurs responsabilités et agir dès maintenant. La vie des clients en Amérique latine n'est pas moins précieuse que celle des clients européens, japonais ou nord-américains. »

Les résultats des essais de collision publiés aujourd'hui par Latin NCAP ont révélé que la Nissan Tsuru, la Renault Clio Mio, la Suzuki Alto K10 et la Chevrolet Agile offrent toutes une protection inadéquate aux occupants. Les essais de collision réalisés sur ces modèles d'entrée de gamme, qui sont vendus sans airbags et avec des structures de carrosserie qui se replient sur les occupants, ont de quoi inquiéter.

La production annuelle de voitures dépasse les 60 millions d'unités en raison de la croissance sur les marchés émergents, où les accidents de la route sont devenus un important problème de santé publique. L'une des principales recommandations de la Décennie d'action pour la sécurité routière 2011-2020, organisée par l'ONU, incite les constructeurs à appliquer à plus grande échelle les normes internationales en matière d'essais de collision. Global NCAP estime que, chaque année, pas moins de 20 millions de véhicules ne satisfont pas aux normes de l'ONU. L'organisation a donc invité les dirigeants du secteur à s'engager volontairement en faveur de la sécurité.

Elle demande aux constructeurs de s'assurer que d'ici 2015 tous les véhicules répondent aux normes internationales pour les ceintures de sécurité (R16 et R14) et pour les impacts frontaux et latéraux (R94 et R95).  D'ici 2020, Global NCAP souhaiterait que le contrôle électronique de la stabilité et les mesures de protection des piétons soient de série sur les véhicules.

Une copie des courriers adressés aux PDG est disponible à l'adresse : http://www.globalncap.org

Pour tout complément d'information, veuillez contacter :
Avi Silverman
press@globalncap.org
+44(0)207-7475181

SOURCE Global NCAP



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.