Merck Serono fait don de son 100 millionième comprimé destiné au traitement de la schistosomiase

NAIROBI, Kenya, November 29, 2012 /PRNewswire/ --

  • Un programme de traitement à grande échelle de la schistosomiase est lancé au Kenya

Merck Serono, division de Merck (Darmstadt, Allemagne) a fait don, symboliquement, aujourd'hui, à l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) du 100 millionième comprimé de praziquantel dans le cadre de son programme de donation de ce médicament. Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu à Nairobi, au Kenya, des représentants de l'OMS et de Merck Serono ont également annoncé le début de la distribution du médicament dans tout le pays. Le Kenya est le cinquième pays endémique au monde pour la schistosomiase. Selon les informations de l'OMS, plus de 11 millions de Kenyans, essentiellement des enfants, ont besoin d'un traitement approprié.

"Le 100 millionième comprimé marque une étape dans notre programme de donation mené en coopération avec l'OMS," a déclaré Stefan Oschmann, Président Directeur Général de Merck Serono et Membre du Conseil d'Administration de Merck. "Depuis que Merck Serono a commencé il y a cinq ans à soutenir l'OMS dans sa lutte contre cette maladie tropicale, plus de 28 millions d'enfants dans 11 pays africains ont été traités. Pourtant, nous ne sommes qu'au début d'une longue route qui ne se terminera que lorsque cette maladie insidieuse aura été éradiquée." A ce jour, Merck Serono a fourni gracieusement chaque année à l'OMS jusqu'à 25 millions de comprimés ayant pour substance active le praziquantel. "A moyen terme, Merck Serono va multiplier par dix ce chiffre pour atteindre 250 millions de comprimés par an. Le Kenya en sera un des bénéficiaires," a ajouté M. Oschmann.

Mark Bor, le Secrétaire Permanent du Ministère Kenyan de la Santé Publique et des Affaires Sanitaires (Kenyan Ministry of Public Health and Sanitation), a bien accueilli cette initiative de la société : "L'engagement de Merck Serono contribue non seulement à aider les enfants infectés, mais vient également renforcer l'action de notre système de santé publique. Car les patients non traités pâtissent souvent des graves conséquences de la maladie sur leur santé, à l'origine de beaucoup de souffrances inutiles et de coûts importants."

Custodia Mandlhate, représentante de l'OMS au Kenya, a déclaré "L'Organisation Mondiale de la Santé a elle-même fixé l'objectif de contrôler et d'éradiquer d'ici 2020 les maladies tropicales négligées, parmi lesquelles la schistosomiase, afin d'améliorer et de sauver la vie de centaines de millions de personnes dans le monde. Par conséquent, toute initiative qui s'inscrit dans la durée et qui soutient nos efforts dans ce combat contre les maladies tropicales est la bienvenue."

L'OMS et Merck Serono commenceront officiellement la distribution du praziquantel au Kenya demain matin dans une école située à 80 km au Nord-Est de Nairobi. Les représentants de Merck Serono et de l'OMS participeront à une cérémonie au cours de laquelle les officiels kenyans du ministère de la santé remettront aux enfants de l'école primaire Mouku de Kirinyaga le traitement de la schistosomiase. En fonction de leur taille, les enfants reçoivent entre un et cinq comprimés de praziquantel. Afin de lutter efficacement contre la maladie, le traitement doit être administré à plusieurs reprises, à un an d'intervalle.

La schistosomiase est la deuxième maladie tropicale la plus fréquente en Afrique, après le paludisme. Selon les estimations, plus de 200 millions de personnes seraient infectées et la maladie entraînerait environ 200 000 décès chaque année en Afrique. Cette maladie parasitaire chronique est transmise par des vers trématodes. Elle est très répandue dans les régions tropicales et subtropicales où vivent des populations pauvres qui n'ont accès ni à l'eau potable ni à des installations sanitaires. La maladie se contracte par l'intermédiaire des larves du ver présentes dans l'eau douce, par exemple lors des activités professionnelles en milieu aquatique, pendant la baignade, la pêche ou la lessive. Les minuscules larves pénètrent dans le corps à travers la peau, arrivent à maturité dans le foie puis rejoignent les vaisseaux sanguins. Les œufs pondus par les vers femelles adultes se retrouvent piégés dans les tissus et les organes internes où ils déclenchent des réactions immunitaires entraînant des lésions à l'origine des symptômes de la maladie.

Le praziquantel est la seule substance active pouvant être utilisée pour traiter toutes les formes de schistosomiase. En raison de son bon profil de tolérance, le praziquantel figure dans la liste des médicaments essentiels de l'OMS. Les comprimés qui portent le nom de marque Cesol® 600 sont actuellement produits par un site de fabrication Merck Serono situé au Mexique.

Le Programme de Donation de Praziquantel de Merck (Merck Praziquantel Donation Program) a débuté en 2007 en partenariat avec l'OMS. Merck Serono fournit les comprimés à l'OMS et prend en charge les coûts logistiques liés au transport vers l'Afrique. L'OMS gère, contrôle et documente la distribution des comprimés. L'augmentation significative du nombre de comprimés fournis, de 25 millions par an actuellement à 250 millions à moyen terme, va permettre de traiter environ 100 millions d'enfants chaque année. L'augmentation des dons de comprimés représentera un coût annuel d'environ 23 millions d'USD (environ 1,9 milliards de KES - Shilling kenyan). De plus, Merck Serono apporte son soutien à un programme de sensibilisation visant à expliquer aux enfants dans les écoles africaines quelles sont les causes de la schistosomiase et comment prévenir la survenue de la maladie. Dans le cadre d'un partenariat public-privé, Merck Serono conduit des activités pour développer une formulation pédiatrique de praziquantel destinée aux enfants d'âge préscolaire.

D'autres informations sur la lutte contre la schistosomiase sont disponibles sur les pages d'accueil des sites internet du groupe Merck et de l'OMS:

http://www.merckgroup.com/praziquantel

http://www.who.int/schistosomiasis/en/index.html

À propos de Merck Serono

Merck Serono est la division biopharmaceutique de Merck KGaA. Merck Serono, dont le siège social se trouve à Darmstadt (Allemagne), met à disposition dans 150 pays des produits de premier plan destinés aux patients souffrant de cancer, de sclérose en plaques, d'infertilité, de troubles endocriniens et métaboliques ou de maladies cardiovasculaires. Aux États-Unis et au Canada, EMD Serono opère en tant que filiale juridiquement indépendante de Merck Serono.

Merck Serono découvre, développe, produit et commercialise des médicaments de prescription, obtenus par synthèse chimique ou issus de la biotechnologie, dans des indications relevant de spécialistes médicaux. Nous avons pris l'engagement sur le long terme de développer de nouveaux traitements dans nos domaines thérapeutiques cibles que sont les maladies neurodégénératives, l'oncologie et la rhumatologie.

À propos de Merck

Fort d'une histoire qui a commencé en 1668 et d'un avenir construit grâce à plus de 40 000 salariés répartis dans 67 pays, Merck est un groupe pharmaceutique et chimique mondial, dont les ventes se sont élevées à 10,3 milliards d'euros en 2011. L'une des clés de sa réussite tient au sens de l'innovation de ses employés. Les activités de Merck sont chapeautées par la société Merck KGaA, dont le capital est détenu à hauteur d'environ 70% par la famille Merck et à hauteur d'environ 30% par des actionnaires extérieurs. L'ancienne filiale américaine Merck & Co. est totalement autonome depuis 1917, et n'a depuis plus aucun lien avec le groupe Merck.

Pour plus d'informations, veuillez consulter les sites http://www.merckserono.com  ou http://www.merckgroup.com

SOURCE Merck Serono S A




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.