Nouvelle preuve apportée par la recherche financée par l'UE : les maladies rhumatismales et musculo-squelettiques sont les maladies les plus coûteuses en Europe et la première cause d'invalidité

BRUXELLES, October 17, 2013 /PRNewswire/ --

- La ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR) appelle à la mise en place de politiques fondées sur des preuves scientifiques ciblant les maladies rhumatismales et musculo-squelettiques

Une nouvelle preuve de l'impact énorme des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques (MRMS) a été présentée aujourd'hui à Bruxelles. Cette preuve est apportée par le projet eumusc.net, l'un des plus importants projets de santé publique financés par l'UE. Les données recueillies et analysées par eumusc.net pendant trois ans indiquent que les MRMS sont les plus coûteuses de toutes les catégories de maladies et représentent près d'un tiers des invalidités en Europe. Elles figurent également parmi les maladies les plus répandues (22 % des adultes en Europe souffrent de problèmes musculaires, osseux et articulaires chroniques) et représentent environ 38 % des maladies professionnelles. La présentation de cette preuve a eu lieu lors de la conférence « Santé 2020 : maladies chroniques et prestation de soins de santé », qui s'est tenue aujourd'hui au Parlement européen sous les auspices de la présidence lituanienne de l'Union européenne.

Le but de l'événement était de présenter les résultats d'eumusc.net, mais aussi de discuter des recommandations faites à l'UE et aux États membres sur la mise en œuvre des méthodes et outils développés par ce projet. Selon les auteurs, ces méthodes et outils permettront aux pays d'évaluer, de contrôler et de comparer le poids des MRMS ainsi que la qualité des soins reçus par les patients à travers l'Europe.

Les données présentées durant la conférence concernaient principalement les différents aspects du poids des MRMS, notamment : les conséquences invalidantes des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques (les MRMS représentent 4 des 10 principales causes d'invalidité), l'incidence sur l'emploi et la productivité (les MRMS sont les causes médicales les plus répandues d'absence prolongée avec des conséquences importantes pour la société en termes de coût), les menaces qui pèsent sur le vieillissement sain et actif (les MRMS représentent le plus gros pourcentage d'années vécues avec une invalidité) et les coûts.

Les participants ont appelé à la reconnaissance de l'importance socio-économique des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques et ont affirmé la nécessité de donner la priorité aux MRMS dans les programmes de santé, d'affaires sociales et de recherche. Le professeur Maurizio Cutolo, président de la Ligue européenne contre le rhumatisme, a déclaré : « Jusqu'à récemment, les décideurs s'intéressaient surtout aux maladies présentant des taux de mortalité élevés. Cela évolue progressivement. De plus en plus de décideurs politiques comprennent que la hiérarchisation doit être faite par une approche plus complète du poids des maladies. Cela les pousse à accorder une plus grande attention aux MRMS ». Paul Rübig, membre du groupe d'intérêt sur les maladies rhumatismales et musculo-squelettiques au Parlement européen et organisateur de la conférence, a souligné que les preuves analysées par eumusc.net démontraient que les MRMS représentent un défi politique : « Lorsque vous avez des dizaines de millions de personnes invalides comme c'est le cas en Europe, vous n'êtes pas uniquement face à un problème économique et social ; il s'agit également d'un problème politique qui mérite d'être traité en priorité ».

Les auteurs scientifiques du rapport eumusc.net ont souligné l'importance de la mise en place et de l'harmonisation d'indicateurs pour la mesure du poids des MRMS et de la qualité des soins en Europe. Le professeur Anthony Woolf (directeur scientifique d'eumusc.net) a commenté : « Ces indicateurs sont essentiels pour développer des politiques plus efficaces, éclairées et fondées sur des preuves scientifiques contre les maladies chroniques, et cela est particulièrement important dans le cas des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques. Les organisations européennes et internationales sont appelées à jouer un rôle de premier plan dans la promotion et la mise en place de ces indicateurs ».

Plus d'informations sur http://www.eumusc.net 

À propos des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques :

Les maladies rhumatismales et musculo-squelettiques chroniques touchent près d'un quart des Européens (plus de 120 millions). Ces personnes présentent une qualité de vie altérée, différents degrés d'invalidité et décèdent souvent de façon prématurée. Les maladies rhumatismales sont celles qui génèrent les coûts les plus élevés pour les systèmes sociaux et de soins de santé. Rien qu'en Europe, à cause des frais de santé, des incapacités de travail, des congés de maladie et des départs anticipés à la retraite, les maladies rhumatismales représentent un fardeau économique de plus de 240 milliards d'euros par an pour les budgets des États. L'impact de ces maladies devrait considérablement augmenter en raison des changements démographiques et de styles de vie.

À propos d'eumusc.net :

Eumusc.net est une initiative sur trois ans entreprise avec le soutien du Programme d'action communautaire dans le domaine de la santé 2008-2013 et de la Ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR). Elle vise à améliorer et à harmoniser la qualité des soins et à permettre l'équité des soins pour les maladies rhumatismales et musculo-squelettiques entre les différents États membres de l'UE. Dans cette optique, elle a mis au point un système de surveillance et d'information qui permettra aux pays d'évaluer, de contrôler et de comparer le poids des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques ainsi que la qualité de vie des personnes souffrant de ces maladies. Le projet a également défini les normes de soin que peuvent attendre les patients, la qualité des soins de santé fournis, les obstacles qui peuvent entraver la mise en place locale et a élaboré des recommandations visant à améliorer les soins de santé en Europe.

À propos de l'EULAR :

La ligue européenne contre le rhumatisme (EULAR) est l'organisation faîtière européenne dans le domaine des maladies rhumatismales et musculo-squelettiques. L'EULAR représente les sociétés scientifiques, les associations de professionnels de la santé et les organisations de personnes souffrant d'arthrite/rhumatisme en Europe. Les objectifs de l'EULAR sont de réduire le poids des maladies rhumatismales sur les individus et la société et d'améliorer le traitement, la prévention et la rééducation des maladies musculo-squelettiques. Plus d'informations sur http://www.eular.org.

Contact : bureau de l'EULAR, Avenue des Arts 39, 1040 Bruxelles, Tél. +32-2-513-77-02, Fax +32-2-502-77-03, brussels@eular.eu

SOURCE EULAR




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.