Selon des experts parlementaires étrangers, l'élection en Arménie a été « libre, juste et transparente »

EREVAN, Arménie, February 20, 2013 /PRNewswire/ --



Les membres d'une équipe de haut niveau composée d'experts parlementaires étrangers, invités par l'Armenian Free Society Institute dans le but d'évaluer le respect par l'Arménie des normes électorales internationales, ont déclaré aujourd'hui que l'élection présidentielle du 18 février avait été « globalement libre, juste et transparente ».

L'équipe indépendante, conduite par Gisela Stuart, membre du Parlement du Royaume-Uni, et Lord Chris Rennard de la Chambre des Lords du Royaume-Uni, accompagnés d'autres parlementaires et journalistes politiques, a passé le jour de l'élection à parcourir l'essentiel du territoire autour d'Erevan, visitant plus de 20 bureaux de vote et s'entretenant avec des membres du personnel électoral, des représentants des partis et des électeurs ordinaires.

S'exprimant dans le cadre d'une conférence de presse à Erevan aujourd'hui, le membre de l'équipe Paul Keetch, député britannique libéral démocrate jusqu'à sa démission en 2010, a déclaré avoir été observateur électoral depuis les États-Unis jusqu'à l'Albanie, il a même été éjecté physiquement par les autorités albanaises pour ses critiques lors d'une précédente élection. « D'après mes observations, il ne fait aucun doute que cette élection s'est déroulée de manière libre, juste et transparente et qu'elle comportait des contrôles rigoureux conçus afin qu'elle se déroule ainsi ».

Lord Rennard a fait remarquer qu'avant le jour de l'élection, le groupe avait rencontré les représentants de diverses campagnes concurrentes, demandant à chacun d'eux ce qu'il craignait le plus dans le processus. Plusieurs ont cité l'usurpation d'identité et l'achat de votes comme principales préoccupations. « Nos observations ne nous ont pas amené à recueillir de plaintes à grande échelle », a-t-il déclaré.

Mme Stuart a relevé plusieurs cas constatés par l'équipe. Par exemple, il y avait un portrait du président sortant dans l'un des bureaux de vote visités en zone rurale. Il a rapidement été retiré. Dans un autre bureau, des questions ont été soulevées par un représentant d'un parti d'opposition concernant l'adresse indiquée pour l'un des votants. « C'est le genre d'irrégularité que j'ai pu observer dans toutes les élections qu'il m'a été amené de contrôler », a ajouté Mme Stuart.

Plusieurs des membres de l'équipe ont relevé des préoccupations au sujet de l'encre utilisée pour tamponner les passeports des votants. Avant l'élection, on avait entendu parler de tampons ayant disparu, permettant ainsi les votes multiples. L'équipe a prélevé des échantillons d'encre dans chaque bureau de vote et n'a détecté aucun problème. Mais même s'il y en avait eu, elle a fait remarquer que les tampons n'étaient qu'une composante d'un processus composé de trois étapes visant à empêcher la fraude électorale. « Il y a dans ce pays davantage de contrôles qu'au Royaume-Uni », a fait remarquer Peter Hayes, un correspondant politique et communicateur britannique de longue date.

Plusieurs membres de l'équipe ont déclaré être particulièrement rassurés de constater une cohérence entre les sondages pré-électoraux, les sondages à la sortie des urnes et le résultat réel de l'élection. « Si un candidat obtient un tiers des votes et termine deuxième, c'est un signe de la démocratie en action et d'un système politique compétitif », a déclaré Mme Stuart.

Le Free Society Institute a demandé à l'équipe consultative de compiler ses observations ainsi que celles de l'ensemble des 12 équipes d'observateurs internationaux accréditées pour l'élection de lundi, et de donner des conseils pour d'autres améliorations pouvant être adoptées à l'avenir.

À propos du Free Society Institute

Le Free Society Institute a été créé en 2004. Il a vocation à favoriser l'évolution continue de l'Arménie vers une société civile, démocratique et entièrement libre. Son objectif est de sensibiliser l'opinion et d'informer sur les droits de l'homme, les libertés civiles, la liberté en général et les valeurs démocratiques, avec une action de sensibilisation particulière à l'égard des groupes de jeunes qui seront les électeurs et citoyens adultes de demain. Le FSI a envoyé des observateurs dans tous les bureaux de vote lors des élections législatives de l'an dernier, il en avait également dans tous les bureaux de vote lors de l'élection présidentielle.

SOURCE Free Society Institute




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.