2014

Tribert Rujugiro Ayabatwa : le gouvernement rwandais cherche à modifier la législation pour justifier la saisie du centre commercial UTC

JOHANNESBURG, 17 octobre 2013 /PRNewswire/ -- Le communiqué de presse suivant provient de Tribert Rujugiro Ayabatwa, fondateur de l'Union Trade Center :

Tribert Rujugiro Ayabatwa, fondateur du plus grand centre commercial du Rwanda, l'Union Trade Center (UTC), a accusé jeudi le gouvernement rwandais de vouloir modifier la législation pour justifier la saisie illégale de ses biens.

Le Parlement rwandais prépare actuellement une loi visant à donner au gouvernement une couverture juridique l'autorisant à s'approprier le centre commercial. Reprenant les termes de cette loi, M. Ayabatwa a indiqué qu'elle vise les propriétaires « (1) décédés et sans héritier légal, (2) en exil pour quelque raison: (3) résidant à l'étranger pour quelque raison ».

Le gouvernement avait déjà instillé l'idée selon laquelle M. Ayabatwa, qui réside en Afrique du Sud, a abandonné l'UTC dans la mesure où il ne vit plus au Rwanda. Faute d'une législation permettant de justifier juridiquement cette affirmation, le Parlement doit maintenant en créer une de toute pièce, a expliqué l'intéressé.

« De telles mesures conduisent au suicide économique », a estimé M. Ayabatwa. « L'UTC est l'une des entreprises privées les plus performantes du pays. Ses activités font vivre plus de 400 employés et dégagent chaque année des milliers de dollars de recettes fiscales. Le message émis par le gouvernement dans cette affaire est qu'il ne s'intéresse pas à l'investissement privé ».

Ce nouveau rebondissement vient s'ajouter à une série de mesures déjà prises par le gouvernement pour s'emparer de l'UTC. Dans une lettre datée du 1er octobre, la Commission rwandaise chargée des biens abandonnés a informé les locataires de l'UTC qu'ils doivent dorénavant régler leur loyer en effectuant un virement sur un compte bancaire ouvert au nom de ladite commission. L'UTC, qui a ouvert ses portes en 2006, accueille 81 magasins, restaurants et autres établissements de vente au détail.

« De toute évidence, le gouvernement n'a pas réussi à trouver une loi existante pour justifier la saisie illégale de l'UTC », a déclaré David Himbara, conseiller principal de M. Ayabatwa. « Il demande donc maintenant au Parlement de créer arbitrairement un instrument juridique pour exproprier une entreprise qui pèse 20 millions de dollars. C'est illégal et absurde ».

Et M. Himbara d'ajouter : « M. Ayabatwa est un homme d'affaires panafricain qui possède des intérêts dans toute l'Afrique subsaharienne et au Moyen-Orient. Il ne peut ou ne saurait être tenu de résider dans tous les pays dans lesquels il opère. Le projet du gouvernement est scandaleux ».

Les actionnaires de l'UTC utiliseront tous les recours à leur disposition pour récupérer leurs biens, y compris la voie judiciaire, a ajouté M. Himbara.

Pour plus d'informations sur M. Ayabatwa ou ses activités professionnelles et philanthropiques, veuillez consulter le site : http://tribertrujugiro.com/

Contact presse : David Himbara
ptgpr@fastmail.com
+2772-614-2343

SOURCE Tribert Rujugiro Ayabatwa



RELATED LINKS
http://tribertrujugiro.com

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.