Turquie et Russie - L'intégration économique facteur de développement régional

ISTANBUL, March 25, 2013 /PRNewswire/ --

Plus de 200 personnes originaires de Russie et de Turquie ont participé à une réunion organisée conjointement par le St. Petersburg International Economic Forum et l'association turque pour l'industrie et le commerce (TUSIAD). Cette réunion s'est déroulée le 21 mars 2013. Son titre était « Turquie et Russie - L'intégration économique facteur de développement régional ». La session a commencé par des allocutions de Selahattin Çimen, sous-secrétaire adjoint du ministère turc de l'énergie et des ressources naturelles et d'Igor Koval, directeur du service de la politique d'investissement et du développement des partenariats privé-public du ministère russe du développement économique. La session était animée par Daniel Dombey, correspondant du Financial Times pour la Turquie.

Les participants à la discussion ont partagé leurs expériences commerciales dans les deux pays et ont fait part d'une croissance sans précédent en investissements réciproques. Ils ont également indiqué les domaines prioritaires de la coopération à long terme entre la Turquie et la Russie.

Concernant les investissements turcs en Russie, nous avons remarqué que ce pays est devenu un marché plus prévisible et les entreprises russes ont décidé d'investir en Turquie en particulier dans le secteur de l'énergie.

Nous devons considérer ces liens dans leur totalité et pas seulement en termes d'équilibrage des échanges mais également en termes de bonification du commerce et des investissements de chaque côté.

Il sera nécessaire que les deux parties réduisent la bureaucratie afin de faciliter les échanges et les investissements.

Tayfun Bayazıt, vice-président du conseil d'administration de TUSIAD

Au cours des 10 ou 15 dernières années la République de Turquie et la Fédération de Russie ont développé des liens bilatéraux véritablement notables à l'échelle mondiale. Un grand élan a été créé.

Selahattin Çimen, sous-secrétaire adjoint du ministère turc de l'énergie et des ressources naturelles

L'aspect le plus dynamique de nos relations économiques est le développement d'investissements réciproques. C'est un domaine qui nous tient à cœur. Un des plus importants projets est la construction d'une centrale atomique en Turquie et également l'acquisition d'une banque turque par la banque russe Sberbank.

Igor Koval, directeur du service de la politique d'investissement et du développement des partenariats privé-public du ministère russe du développement économique

Sberbank a acheté DenizBank l'année dernière pour 4,1 milliard US$. Dans toute l'histoire de la Russie, il s'agit de son investissement le plus important, d'un seul coup.

Il existe une telle asymétrie entre les deux économies : un est riche en énergie, l'autre en demande. Il s'agit d'un lien très complémentaire. C'est une des raisons pour lesquelles il s'agit d'une étape stratégique très importante. Je pense que Sberbank a investi en Turquie car nous nous soutenons naturellement.

Hakan Ateş, PDG de DenizBank

Ce n'est pas seulement le commerce entre les deux pays qui est important, ce sont aussi les investissements. Le commerce ne suffit pas. Il faut encourager les investissements pour rapprocher les deux pays. Le commerce est beaucoup plus simple que les investissements. Il s'agit de biens et de services traversant les frontières. Les investissements sont basés sur votre confiance dans la capacité d'un marché donné à protéger vos investissements, sur votre confiance dans votre capacité à développer vos activités, à être rentable et au final à retirer des bénéfices ou, parfois, à investir ailleurs. Ce type de démarche est plus basé sur des liens à long terme que le commerce.

Sean Glodeck, directeur, fonds d'investissement Russian Direct

Lorsque nous observons les investisseurs d'autres pays qui hésitent à aller en Russie, nous pensons que nous sommes un excellent point de départ pour eux. Nous pouvons les emmener en Russie et leur expliquer comment gérer leurs affaires dans ce pays.

Kaan Arsla, membre du conseil d'administration, Rönesans Holding

Nous n'allons pas nous contenter de venir et de construire une centrale nucléaire ; nos partenaires turcs vont prendre à leur charge la moitié du travail. Ce type de projet à grande échelle sert à transférer non seulement des capacités en construction ou du savoir-faire, mais aussi de la technologie. Voilà ce dont la Turquie a besoin. La Russie ne va pas seulement construire une centrale nucléaire et vendre de l'électricité, elle va exporter de la technologie.

Rauf Kasumov, directeur adjoint de la centrale nucléaire d'Akkuyu

Nous n'avons pas de problèmes ni ne nous heurtons à des obstacles. Tous les problèmes sont résolus au cours de nos activités normales et nous sommes très positifs à propos de notre présence dans la région.

Ivan Pronin, directeur du service des projets d'investissement d'Inter RAO UES

La réunion « Turquie et Russie - L'intégration économique suscite le développement régional » a été organisée en préalable au forum économique international de St-Pétersbourg (SPIEF), un sommet annuel abordant des problématiques économiques et commerciales et réunissant des chefs d'entreprises russes et internationales majeures, des chefs d'état et des leaders politiques. SPIEF 2013 se déroulera à St-Pétersbourg du 20 au 22 juin. Pour plus de renseignements, veuillez consulter : http://www.forumspb.com.

SOURCE St Petersburg Economic Forum




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.