2014

Une étude d'IRMf confirme enfin que le tissu cérébral répond à la lumière

OULU, Finlande, May 29, 2012 /PRNewswire/ --

  • Les tout nouveaux résultats d'une étude menée en Finlande ont été publiés dans une revue médicale destinée aux professionnels de la médecine

Une récente étude contrôlée contre placebo fournit de nouvelles preuves sur l'effet qu'une lumière vive projetée à travers le crâne produit sur les fonctions cérébrales lorsqu'elle est administrée à travers l'oreille. Il a été démontré que la stimulation par une lumière vive augmente l'activité dans les zones cérébrales liées au traitement des informations sensorielles visuelles et aux stimuli tactiles. Ces résultats ont donné matière à écrire le premier article scientifique jamais publié sur la modulation fonctionnelle du cerveau au moyen d'une lumière vive projetée dans le cerveau à travers les oreilles. L'étude a été publiée aujourd'hui, le 29 mai 2012, dans la revue mondialement publiée : World Journal of Neuroscience.

« Les résultats de cette étude confirment qu'il est possible d'influencer les fonctions cérébrales avec une lumière vive directement projetée dans le cerveau à travers l'oreille, dit le chercheur TuomoStarck de l'Hôpital de l'Université d'Oulou, en Finlande. Le groupe qui s'est vu administrer une lumière vive a démontré au cours de l'analyse subir une forte augmentation de l'activité du réseau de neurones, et ce tout particulièrement sur les zones cérébrales liées à la perception visuelle. »

L'étude a été conduite sur 51 personnes en parfait état de santé, en utilisant l'imagerie de résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Certaines des personnes ayant été incluses dans cette étude se sont vues administrer une lumière vive dans les canaux intra-auriculaires au moyen d'une fibre optique, alors que pour d'autres la source lumineuse n'a pas été activée. Les yeux des personnes soumises à cette étude ont été couverts au cours de l'étude pour que celles-ci ne soient pas en mesure de déterminer dans quel groupe elles avaient été incluses. La fibre optique n'a pas chauffé sous l'effet de la lumière. Le cadre de l'étude était typique en termes d'imagerie cérébrale et correspond à un cadre contrôlé contre placebo. Les fonctions en temps réel pour le restant des réseaux de neurones du cerveau ont été mesurées pendant l'étude par IRMf, ce qui a permis de localiser quelles sont les régions du cerveau dans lesquelles la quantité de sang a varié et dans lesquelles la saturation en oxygène a été modifiée au terme d'une intervention; dans ce cas sous l'effet de la projection d'une lumière vive.

« Il y a une preuve plus précoce de l'existence des protéines photosensibles, telles que les opsines, dans le cerveau. Cette étude confirme que le cerveau lui-même répond à la lumière, et cette lumière vive administrée à travers le canal intra-auriculaire est une méthode tout à fait viable pour influencer l'humeur, dit le Professeur et Médecin-chef Timo Takala de l'Oulu Deaconess Institute.

Au vu des résultats d'une deuxième étude très semblable à la première et qui a été également menée par les chercheurs de l'Université Oulu (en Finlande), présentée en mars dernier lors du Congrès européen de psychiatrie, il a été démontré que le cerveau humain contient une grande quantité de protéines-récepteurs photosensibles du type des OPN4 (mélanopsine). On pense que l'efficacité clinique du traitement contre les sautes d'humeurs par une lumière vive, lorsqu'elle est administrée à travers l'œil, est expliquée par la protéine OPN4 photosensible qui a été préalablement trouvée sur la rétine.

« La découverte de la protéine OPN4 photosensible dans plusieurs parties du cerveau humain vient s'ajouter au reste des preuves selon lesquelles une lumière vive projetée directement dans le cerveau à travers des canaux - et non plus seulement à travers les yeux - fait augmenter l'activité des fonctions cérébrales », déclare Juuso Nissilä, Directeur scientifique de l'entreprise finlandaise Valkee Oy.

La lumière vive est largement reconnue comme un traitement efficace contre la dépression saisonnière. Le casque de lumière vive de la société Valkee a été conçu à partir des tous derniers résultats scientifiques sur la photosensibilité du cerveau : une lumière vive est projetée à travers le canal intra-auriculaire, directement sur ces régions cérébrales qui sont connues pour avoir un rôle central dans la dépression saisonnière, et dont on a découvert, au terme d'études menées par l'Université d'Oulu (en Finlande), qu'elles contenaient des protéines photosensibles.

Un lien vers l'article : http://www.scirp.org/journal/PaperInformation.aspx?paperID=19417

Valkee Oy est une entreprise de technologie appliquée au secteur sanitaire qui a été fondée en 2007 et qui a conçu un dispositif sous forme de casque projetant une lumière vive à utiliser dans le cadre du traitement de la dépression saisonnière. Le savoir-faire de l'entreprise repose sur les études scientifiques à long-terme et sur le travail de développement mené de pair avec l'Université d'Oulu. Pour en savoir davantage sur Valkee Oy, consultez http://www.valkee.com ou les pages de Valkee sur Facebook à l'adresse suivante :  http://www.facebook.com/ValkeeCompany

Pour en savoir davantage :
Timo Takala, professeur et médecin-chef, Oulu Deaconess Institute, +358-50-312-6902, timo.takala@odl.fi
Juuso Nissilä, directeur scientifique, Valkee Oy, +358-40-701-9897, juuso.nissila@valkee.com


SOURCE Valkee




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.