PR Newswire: news distribution, targeting and monitoring
2014
See more news releases in Clinical Trials & Medical Discoveries

Une mauvaise optimisation du traitement par anticoagulant entraîne une augmentation des événements indésirables chez des patients souffrant de fibrillation auriculaire (FA)

Share with Twitter Share with LinkedIn

-- Les données du registre mondial GARFIELD présentées lors des sessions scientifiques de l'American Heart Association livrent des informations en matière d'AVC, d'hémorragie et de risque de mortalité dans la pratique clinique quotidienne--

LOS ANGELES, 7 novembre 2012 /PRNewswire/ -- Les données à 12 mois tirées du Global Anticoagulant Registry sur le TERRAIN (GARFIELD) montrent qu'une mauvaise gestion en matière de traitement de prévention des AVC est répandue dans la pratique clinique quotidienne, pouvant induire des taux élevés de mortalité, des AVC et des hémorragies chez des patients souffrant d'une FA récemment diagnostiquée.

Les données du registre GARFIELD servent à décrire la gestion et l'évolution de la FA dans la pratique clinique quotidienne, en mettant en évidence les besoins non satisfaits et les problèmes liés à l'utilisation de l'anticoagulation, connue pour réduire de manière considérable le risque d'AVC chez les patients atteint de FA. Les données présentées aujourd'hui lors des sessions scientifiques de l'American Heart Association (AHA) ont évalué les résultats cliniques, tels qu'AVC, hémorragie majeure et mortalité, par rapport aux profils de risque des patients et des traitements antithrombotiques à partir d'une population mondiale représentative atteinte de FA.

Sur les 9 971 patients observés, seulement 5 724 (57 %) ont été traités avec un antagoniste de la vitamine K (AVK). 57 % d'entre eux n'ont pas été traités de manière efficace, avec une mauvaise évaluation du Rapport international normalisé (INR), outil de mesure servant à déterminer le délai de coagulation sanguine.

Lors de cette analyse, seulement 24,5 % des patients ont reçu un traitement bien contrôlé à base d'AVK en pratique clinique. À un an de suivi après le diagnostic de FA :

  • 2,2 % des patients sont morts et 1,3 % ont été victimes d'un AVC ou d'une embolie systémique (ES).
  • Chez les patients non traités par AVK, ces taux d'événements ont respectivement atteint 2,85 et 1,54 %.
  • Chez les patients traités par AVK, les résultats du comparatif d'efficacité de l'anticoagulant (efficace vs. inefficace) étaient les suivants : mortalité annuelle de 0,86 versus 1,72 % et AVC/ES annuelles de 0,86 % versus 1,34 %.

Jusqu'à 2 % de la population souffre d'AF, affection courante lors de laquelle les deux cavités cardiaques supérieures (oreillettes) battent de manière asynchrone plutôt que régulière, ce qui peut entraîner des complications fatales telles que des AVC.[1] Véritables problèmes de société, les AVC liés à la FA continuent de représenter un fardeau clinique majeur et croissant, en dépit de la disponibilité de traitements préventifs efficaces.

« Ces données à 12 mois de GARFIELD révèlent un taux de mortalité élevé chez les patients atteints de fibrillation auriculaire récemment diagnostiquée », a déclaré le Professeur Ajay Kakkar, directeur du Thrombosis Research Institute de Londres, professeur de chirurgie au University College de Londres et président du comité directeur du GARFIELD. « Nous savons que l'anticoagulation peut améliorer l'évolution des patients atteints de FA, mais en cas de mauvais contrôle, comme il semble que cela soit souvent le cas dans la pratique réelle, les patients peuvent être exposés à un risque accru de mauvais résultats cliniques. À deux ans de suivi, il sera possible de mieux comprendre les résultats réels ».

Sur les 10 537 patients de la première cohorte de GARFIELD, des données de suivi ont été disponibles pour 9 971 d'entre eux. Présentées lors de la session plénière dédiée aux rapports spéciaux, ces données ont révélé que :

  • 97 % des patients présentaient un score CHA2DS2-VASc de 1 ou plus, courant alors un risque élevé d'AVC et pouvant prétendre à un traitement d'anticoagulation, selon les directives cliniques établies.
  • Les taux d'événements à un an chez les patients traités par AVK (n=5 727) versus ceux non traités par AVK (n=4 244) incluaient :
    • AVC/ES (1,07 versus 1,54 % respectivement)
    • Hémorragie majeure (0,75 versus 36 % respectivement)
    • Décès (1,74 versus 2,85 % respectivement)
  • Les taux d'événements basés sur le délai d'AVK dans la marge thérapeutique (MT) supérieure ou égale à 60 % (n=2 009) versus < 60 % MT (n=2 657) étaient les suivants:
    • AVC (0,86 versus 1,34 % respectivement)
    • Hémorragie majeure (0,55 versus 1 % respectivement)
    • Décès (0,86 versus 1,72 % respectivement)
  • La présence de facteurs de risques multiples a augmenté la possibilité d'événement indésirable. Les facteurs de risque comprenaient l'insuffisance cardiaque, une FEVG inférieure à 40 %, une hypertension, un âge de 75 ans ou plus, un diabète, des antécédents vasculaires tels qu'AVC/AIT/ES, un âge compris entre 65 et 74 ans et/ou sexe féminin.
    • Les taux de mortalité non ajustés ont été presque multipliés par cinq chez les patients présentant cinq facteurs de risque ou plus par rapport à ceux n'en présentant que deux ou moins.
    • Le risque d'AVC/ES a augmenté de plus de 100 % chez les patients présentant cinq facteurs de risque ou plus par rapport à ceux n'en présentant que deux ou moins.

« Les taux élevés de mortalité et d'AVC liés à une FA sont soulignés dans cette cohorte réelle », a indiqué Samuel Z. Goldhaber, MD, professeur de médecine à la Harvard Medical School, cardiologue (cadre supérieur) au Brigham and Women's Hospital, et membre du comité directeur du GARFIELD. « GARFIELD nous livre un message fondamental selon lequel il existe un écart énorme entre les directives en matière d'anticoagulation et la pratique clinique réelle. Notre défi est de redoubler d'efforts en matière de formation clinique et de mise en œuvre de mesures avérées afin d'empêcher les risques d'AVC chez les patients atteints de FA ».

À propos de GARFIELD

Le registre GARFIELD est une étude d'observation multicentrique d'hommes et de femmes souffrant d'une FA récemment diagnostiquée et présentant un ou plusieurs autres facteurs de risque d'AVC. Ce programme est dirigé par le Thrombosis Research Institute de Londres. Il a pour but de suivre prospectivement 50 000 patients avec un diagnostic récent de FA, originaires d'au moins 1 000 centres répartis dans 35 pays des Amériques, en Europe de l'Ouest et de l'Est, en Asie, Afrique et Australie.

GARFIELD est le plus important registre prospectif de patients souffrant de FA et courant un risque d'AVC. Le programme a pour but de décrire le véritable fardeau de cette maladie, de fournir des perspectives sur l'impact des complications thromboemboliques et hémorragiques, sur les tendances de traitements antithrombotiques et sur les possibilités d'amélioration des résultats cliniques chez un groupe de patients représentatifs et divers. Le but est d'aider les médecins et les systèmes de santé à adopter les innovations de façon appropriée afin de garantir les meilleurs résultats pour les patients et les populations.

Quatre caractéristiques clés garantissent une description complète et représentative de la FA :

  • Séquence de cinq cohortes de 10 000 patients prospectifs, facilitant les comparaisons de périodes discrètes et décrivant l'évolution des traitements et des résultats.
  • Des sites d'investigation sélectionnés au hasard, à partir de contextes nationaux de soins pour la FA sélectionnés avec soin, afin que la population de patients recrutés soit représentative.
  • Le recrutement de patients éligibles consécutifs afin d'éliminer les biais de sélection potentiels.
  • Au moins deux ans de suivi après le diagnostic pour créer une base de données d'événements cliniques et de modifications de traitement.

Les patients recrutés ont été diagnostiqués avec une FA non valvulaire au cours des six dernières semaines, présentent au moins un facteur de risque supplémentaire d'AVC et sont candidats à un traitement par anticoagulant pour éviter les caillots sanguins précurseurs d'AVC. L'identification des facteurs de risque d'AVC propres à chaque patient dépendra du jugement clinique des investigateurs. Les patients seront inclus qu'ils reçoivent ou non un traitement par anticoagulant afin que les stratégies de traitement et les échecs, actuels et futurs, puissent être compris correctement par rapport au profil de risque d'AVC des patients et aux comorbidités.

Les données seront recueillies au cours d'une période de six ans, et incluront les résultats suivants : AVC thromboembolique, accidents ischémiques transitoires (AIT ou « mini-attaques »), caillots sanguins affectant d'autres parties du corps, événements hémorragiques, continuation de traitement, taux et motif de l'arrêt du traitement, consultations médicales et hospitalisations, besoin d'interventions électives urgentes, morbidité cardiovasculaire et mortalité toutes causes confondues.

Parmi les patients suivant un traitement par anticoagulant, les données de résultats supplémentaires incluront la fréquence et le calendrier du suivi nécessaire pour maintenir une bonne innocuité et efficacité de l'anticoagulation ainsi que les interventions requises pour gérer les complications dues à un traitement par anticoagulant.

Le registre GARFIELD est financé par une bourse de recherche sans restriction de Bayer Pharma AG.

Le fardeau de la FA

Jusqu'à 2 % de la population mondiale souffre d'AF, et on estime que sa prévalence aura au moins doublé d'ici à 2050 compte tenu du vieillissement de la population. Environ 4,5 millions de personnes dans l'Union Européenne et 2,2 millions aux États-Unis souffrent d'une FA, et on estime que d'ici à 2014 plus de 12 millions de personnes dans la région Asie-Pacifique souffriront d'une FA.[1],[2],[3],[4] Une FA multiplie par cinq le risque d'AVC, et une AVC sur cinq est imputable à cette arythmie. Les accidents ischémiques cérébraux associés à une FA sont souvent mortels, et les patients qui survivent sont souvent atteints de séquelles graves et sont plus susceptibles de subir une récidive que les patients victimes d'un AVC pour d'autres raisons. Par conséquent, le risque d'un décès imputable à un AVC provoqué par une FA double et le coût des soins augmente de 50 %.[5] La maladie survient lorsque certaines parties des oreillettes émettent des signaux électriques non coordonnés, ce qui implique que les cavités pompent trop rapidement et de façon irrégulière, de ce fait ne permettant pas au sang d'être expulsé complètement.[6] Le sang peut donc s'accumuler, coaguler et provoquer une thrombose, première cause de mortalité dans les pays développés et ceux en développement.

Si un caillot sanguin sort de l'oreillette gauche, il est susceptible d'aller se loger dans une artère dans d'autres parties du corps, en particulier dans le cerveau. Un caillot sanguin dans une artère du cerveau provoque un AVC. 92 % des AVC mortels sont provoqués par des thromboses.[7] Les personnes souffrant de FA présentent également un risque élevé d'insuffisance cardiaque, de fatigue chronique et d'autres problèmes liés au rythme cardiaque.[8],[9] Les AVC sont une cause majeure de handicap à long terme à travers le monde : chaque année 5 millions de victimes deviennent handicapées de façon permanente.[10]

À propos du Thrombosis Research Institute (TRI)

Le TRI est une fondation caritative et un institut de recherche pluridisciplinaire qui se consacre à l'étude de la thrombose et de ses troubles afférents. La mission du TRI consiste à proposer des activités de recherche et d'éducation de très haut niveau en matière de thrombose, de développer de nouvelles stratégies afin de prévenir et de traiter cette maladie, et de fait d'améliorer la qualité des soins, de faire avancer les résultats cliniques et de réduire les coûts des soins de santé. Le TRI est membre du University College London Partners Academic Health Science System.

Pour plus informations, veuillez vous rendre sur le site http://www.tri-london.ac.uk/garfield.

[1] Jamil-Copley S; Kanagaratnam P. (6/12/10). Stroke in atrial fibrillation-hope on the horizon? J R SOC INTERFACE. 16/08/2012. Disponible sur :http://rsif.royalsocietypublishing.org/content/7/Suppl_6/S765.full,

[2] The Lancet Neurology.Stroke prevention: getting to the heart of the matter. 16/08/2012. Disponible sur :
http://www.atrialfibrillation.org.uk/files/file/Articles_Medical/Lancet%20Neurology-%20getting%20to%20the%20heart%20of%20the%20matter.pdf

[3] Thrombosis Advisor.Thrombosis Facts. 16/08/2012. Disponible sur :http://www.thrombosisadviser.com/en/resources/thrombosis-facts.php

[4] Chinese Medical Journal 2004 ; 117 ( 12) : 1763-176 Disponible sur : http://dronedarone-atrial-fibrillation-pressoffice.com/sites/default/files/event-document/af_in_the_asia-pacific_region.pdf

[5] European Society of Cardiology. Guidelines for the Management of Atrial Fibrillation. 16/08/2012. http://eurheartj.oxfordjournals.org/content/early/2010/09/25/eurheartj.ehq278.full

[6] National Heart Lung and Blood Institute. What is Atrial Fibrillation. 16/08/2012. Disponible sur : http://www.nhlbi.nih.gov/health/dci/Diseases/af/af_what.html

[7] Thrombosis Research Institute. About TRI. 06/11/2012. Disponible sur : http://www.tri-london.ac.uk/about-Us/.

[8] Rockson SG, Albers GW. Comparing the guidelines: anticoagulation therapy to optimize stroke prevention in patients with atrial fibrillation. J Am CollCardiol 2004;43(6):929-35.

[9] American Heart Association. Why is AF a Problem? 16/08/2012. Disponible sur : http://www.heart.org/HEARTORG/Conditions/Arrhythmia/AboutArrhythmia/Why-is-AF-a-Problem_UCM_423776_Article.jsp.

[10] World Heart Foundation. The Global Burden of Stroke. 16/08/2012. Disponible sur : http://www.world-heart-federation.org/cardiovascular-health/stroke/

SOURCE Thrombosis Research Institute



RELATED LINKS
http://www.tri-london.ac.uk/garfield

Featured Video

Journalists and Bloggers

Visit PR Newswire for Journalists for releases, photos, ProfNet experts, and customized feeds just for Media.

View and download archived video content distributed by MultiVu on The Digital Center.

Share with Twitter Share with LinkedIn
 

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

 
 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

 
 

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.

 

Online Member Center

Not a Member?
Click Here to Join
Login
Search News Releases
Advanced Search
Search
  1. PR Newswire Services
  2. Knowledge Center
  3. Browse News Releases
  4. Contact PR Newswire
  5. Send a News Release