PR Newswire: news distribution, targeting and monitoring
2014

Une nouvelle approche en matière de dysfonction érectile ? Une étude révèle que les cellules souches adultes pourraient donner espoir aux patients atteints de dysfonction érectile et de lésions nerveuses

Share with Twitter Share with LinkedIn

SÉOUL, Corée du Sud, 11 septembre 2012 /PRNewswire/ -- Après plus d'une décennie de traitements à court terme de la dysfonction érectile, dont la plupart se sont focalisés davantage sur les symptômes que sur les enjeux sous-jacents des lésions nerveuses, une nouvelle approche a vu le jour à partir d'une technologie de cellules souches adultes, qui a été développée par le Dr Ji Youl Lee du RNL Bio et l'équipe du RNL Stem Cell Technology Institute (RNL SCTI), qui travaillent à l'hôpital St. Mary à Séoul. Dans le cadre de tests sur les animaux, ils ont découvert que les cellules souches humaines adultes dérivées de tissus adipeux et placées en culture étaient particulièrement efficaces dans le traitement des lésions des nerfs caverneux. Lorsque les rats souffrant de lésions des nerfs caverneux, équivalent de la dysfonction érectile (DÉ) chez l'homme, ont été traités à l'aide des cellules souches adultes brevetées par le RNL Bio, ils ont montré une récupération significative de la capacité du système nerveux et un rétablissement à long terme. L'équipe du RNL SCTI dispose désormais des preuves significatives pour affirmer qu'une récupération similaire et à long terme s'approche à grands pas pour les hommes souffrant de DÉ récurrentes et des dommages sous-jacents pour les nerfs dans le système reproductif masculin.

L'étude intitulée : « Therapeutic effect of adipose-derived stem cells and BDNF-immobilized PLGA membrane in a rat model of cavernous nerve injury » (Effet thérapeutique des cellules souches dérivées de tissus adipeux et de la membrane PLGA immobilisée BDNF dans le cadre d'un modèle de rat atteint d'une lésion des nerfs caverneux) est publiée dans l'édition actuelle du Journal de médecine sexuelle (ou JSM, pour Journal of Sexual Medicine), qui compte parmi le top 10% des journaux d'Urologie* les plus cités, et de l'Official Journal of the International Society for Sexual Medicine (Journal officiel de la société internationale en médecine sexuelle). Le JSM, publié par Wiley, plus grand éditeur de presse médicale au monde, est un journal qui fait l'objet de révisions de la part des pairs, et dont la mission consiste à publier les meilleures recherches récentes en matière d'approches biomédicales à l'égard des pathologies de la sexualité humaine. Avant de l'être sur papier, cette étude a également été publiée en tant que ePub par les éditeurs. [PMID : 22642440 : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22642440]

Les possibles thérapies basées sur cellules souches adultes pourraient bénéficier à de nombreux hommes atteints du cancer de la prostate. Celui-ci constitue le cancer le plus courant et la deuxième cause principale de mortalité aux États-Unis, et représente également une maladie de plus en plus courante dans de nombreux autres pays (dont la Corée, où il figure en tant que cinquième principale forme de cancer). La prostatectomie constitue la forme de traitement la plus courante du cancer de la prostate. La prostatectomie est la principale cause de lésion des nerfs caverneux, et 20 à 70% des patients qui la subissent connaissent une DÉ, malgré les récentes avancées en matière d'opération robotique et de laparoscopie. Les chercheurs en quête de remèdes face aux lésions des nerfs ont commencé à se pencher davantage sur la régénération des nerfs endommagés. Ainsi, l'équipe du Dr Lee s'est orientée vers les cellules souches adultes. Son équipe a injecté des cellules souches adultes dérivées de tissus adipeux et vers des membranes poreuses afin de permettre des facteurs de croissance et de régénérer les nerfs de rats atteints de lésions des nerfs caverneux. Son équipe a déterminé que les cellules souches augmentaient la pression interne des tissus caverneux des sujets de manière significative sur le plan statistique.

Le Dr Jeong-Chan Ra, président du RNL Stem Cell Technology Institute, a ajouté que « l'on s'attendait à ce que les cellules souches dérivées de tissus adipeux des patients jouent prochainement un rôle crucial dans le traitement des DÉ, et dépassent les limites des traitements actuels, y compris leurs effets secondaires. »

* Journal Citation Reports : Thomson/Reuters, 2010/11

SOURCE RNL Stem Cell Technology Institute



Featured Video

Journalists and Bloggers

Visit PR Newswire for Journalists for releases, photos, ProfNet experts, and customized feeds just for Media.

View and download archived video content distributed by MultiVu on The Digital Center.

Share with Twitter Share with LinkedIn
 

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

 
 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

 
 

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.

 

Online Member Center

Not a Member?
Click Here to Join
Login
Search News Releases
Advanced Search
Search
  1. PR Newswire Services
  2. Knowledge Center
  3. Browse News Releases
  4. Contact PR Newswire
  5. Send a News Release