Viktor Ianoukovitch informe les anciens présidents ukrainiens de son intention d'accélérer l'accord avec l'UE et de libérer les manifestants

KIEV, Ukraine, December 11, 2013 /PRNewswire/ --

Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a affirmé son intention d'envoyer une délégation à Bruxelles afin de mener des négociations d'urgence sur l'Accord d'association entre l'Ukraine et l'Union européenne.

Annonçant le déploiement de cette mission suite à une réunion avec trois anciens présidents ukrainiens, M. Ianoukovitch a indiqué avoir toujours laissé la porte ouverte à l'Europe, mais que les conditions devaient être favorables.

« Notre objectif est très simple : nous souhaitons dès à présent réunir des conditions satisfaisantes pour l'Ukraine, les producteurs de produits de base ukrainiens et le peuple ukrainien », a-t-il souligné.

Ses dernières déclarations ébranlent l'opposition qui prétendait que le gouvernement avait abandonné l'UE pour engager son avenir dans l'Union douanière de la Russie.

Au cours de cette réunion avec les anciens présidents Viktor Iouchtchenko, Leonid Kuchma and Leonid Kravtchouk, M. Ianoukovitch a également présenté une offre d'amnistie pour les personnes ayant fait l'objet d'arrestations pendant les manifestations.

M. Ianoukovitch a demandé au procureur général Viktor Pshonka de libérer tous les manifestants détenus pour des crimes mineurs.

« Il est difficile pour moi de dire combien de personnes vont être libérées, mais celles qui ont des enfants en bas âge ou de jeunes familles le seront », a expliqué M. Ianoukovitch.

Approuvant cette initiative, l'ancien président Kravchuk a ajouté : « Le président de l'Ukraine, sans nuire au travail des juges, règlera le problème afin de libérer les personnes actuellement en détention. »

Le point essentiel à l'ordre du jour de cette réunion était l'intégration de l'Ukraine au sein de l'Europe, mais les quatre hommes se sont également penchés sur la question de l'impact de l'Accord d'association sur l'économie du pays et ses citoyens, préoccupation qui avait poussé M. Ianoukovitch à revenir sur sa décision concernant la signature prévue le mois dernier.

Il a réitéré l'impact négatif que l'accord sous sa forme actuelle exercerait sur l'agriculture, « le secteur le plus vulnérable de notre économie ».

Mais il a affirmé, de façon plus générale, que le gouvernement allait devoir minimiser les risques économiques d'ici au prochain sommet UE-Ukraine, au printemps 2014.

« Nous avons chargé le gouvernement d'accomplir cette tâche et de faire appel à autant d'experts qu'il le faudra », a-t-il promis.

Au cours de la réunion, le président ukrainien a également indiqué que le programme de réformes du gouvernement - qui a remanié, entre autres, le code criminel, la législation fiscale et le système de retraite - se poursuivra en 2014. Dans le même temps, le gouvernement déploiera également des efforts supplémentaires informer les citoyens de tout ce qui a déjà été réalisé.

 


SOURCE Ukraine Monitor



Best of Content We Love 2014 


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.