Voie libre aux nouveaux acteurs alors que les banques se délestent du négoce de gaz en Europe

LONDRES, August 6, 2014 /PRNewswire/ --

En raison d'une faible volatilité des marchés énergétique et du gaz naturel d'Europe et de la réglementation financière plus sévère dans l'UE, de nombreuses banques se désintéressent des activités de négoce. Ces derniers mois, des sociétés comme Barclays, JP Morgan et Merrill Lynch ont réduit significativement, voire complètement délaissé leurs activités de négoce de gaz naturel liquéfié (GNL).

Toutefois, de nombreux intervenants du secteur estiment que le repli de beaucoup de banques offre aux services publics clés d'Europe (propriétaires de la majorité des actifs gaziers et énergétiques de l'Union), ainsi qu'à des maisons de commerce plus petites et plus dynamiques, de nombreuses occasions d'intervenir pour combler ce vide et revigorer le marché.

Alors que les marchés gaziers européens continuent d'être touchés par la croissance des marchés asiatiques et liés davantage à la mondialisation de l'offre et de la demande de GNL, des agrégateurs et fournisseurs de gaz de premier plan stimulent la fluidité et de nouvelles opportunités de négoce que les acteurs européens ne sauraient ignorer. Les répercussions du nouvel approvisionnement en GNL et de la demande croissante de GNL en Asie vont en fin de compte affecter les prix payés et les clauses contractuelles convenus en Europe, et risquent d'influer sur les investissements très nécessaires dans les infrastructures européennes.

Alors que la plupart des acteurs majeurs choisissent de délaisser ce marché, Citigroup ne réduit pas ses activités, car elle a récemment élargi son bureau européen de négociation spécialisé dans le gaz et l'énergie dans le but de combler les lacunes laissées par les autres.

David Brookes, Responsable du négoce de gaz pour l'EMOA chez Citigroup Global Commodities, a déclaré :

« Les clients sont les actifs les plus précieux de Citi et étant donné la conjoncture du marché, leurs besoins en matière de gestion du risque sur les marchés gaziers d'Europe ne cessent de croître. »

Reste à savoir si l'intervention des petites maisons de commerce et des entreprises de services publics, outre celle des banques comme Citi, sera suffisante pour s'assurer que le négoce de gaz en Europe conserve la prospérité de l'industrie et son attrait pour les investisseurs.

Beaucoup de ces nouveaux acteurs du secteur se rassembleront en octobre prochain à Londres lors d'un important événement consacré au négoce de gaz et aux activités d'origination en Europe. En première, la 29e Conférence européenne d'automne sur le gaz consacrera une journée spéciale aux intérêts des principaux professionnels chargés de l'approvisionnement et du négoce de gaz en organisant un « Trader's & Originator's Networking Forum » (Forum de réseautage pour les négociateurs et initiateurs), une occasion unique d'évaluer l'orientation du négoce de gaz et de GNL en Europe.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Laurence Allen | Responsable marketing | laurenceallen@dmgevents.com | +44(0)203-615-0390

SOURCE DMG Energy Events



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.