Volta Resources annonce une première estimation des ressources pour le gisement de la Zone Sud de Kiaka, dans son projet Kiaka Gold, au Burkina Faso

TORONTO, September 28, 2012 /PRNewswire/ --

- Ressources indiquées de 118 000 onces d'or -

- Ressources présumées de 5 000 onces d'or -

Volta Resources Inc. (« Volta Resources » ou la « Société ») (TSX : VTR) annonce qu'une première estimation des ressources minérales conforme à la Norme canadienne 43-101 a été réalisée pour le gisement Kiaka Sud, dans son projet Kiaka Gold, situé à 140 kilomètres au Sud-est de Ouagadougou, au Burkina Faso. Cette estimation des ressources minérales a été préparée par SRK Consulting UK Limited (Cardiff) (« SRK ») en collaboration avec le personnel de Volta. Cette estimation a été rapportée conformément aux normes de l'ICM et sera appuyée par un rapport technique indépendant conforme à la Norme canadienne 43-101, qui sera publié en temps voulu. 

Cette estimation repose sur quelque 35 108 m de forage au diamant et par circulation inverse (CI) : cinq trous de forage pour 908 m par Randgold, les précédents propriétaires, et 348 trous de forage pour 34 200 m dans le cadre de la campagne de forage en cours de Volta Resources. La première estimation des ressources pour le gisement de la Zone Sud de Kiaka est résumée dans le Tableau 1 ci-dessous :

Tableau 1 : Rapport de ressources minérales de SRK pour la Zone Sud de Kiaka, 26 sept. 2012 (teneur limite : 0,4 g/t d'or)

 Rapport de ressources minérales de SRK, projet Kiaka Sud Gold, 26 sept. 2012

   
    Type          Catégorie        Tonnes (Kt)   Teneur (g/t)   Or (Kg)    Or (Oz)
   
                  Mesurées
                  Indiquées        1 840            2,0           3 670    118 000
   
    Kiaka Sud     Mesurées         1 840            2,0           3 670    118 000
                  et indiquées
       
                  Présumées           75            1,9             140      5 000


*Les ressources minérales sont rapportées avec une teneur limite de 0,4 g/t. Les teneurs limites sont basées sur un prix de 1 400 USD/oz d'or et des récupérations aurifères de 89,8 % pour les ressources. Les ressources minérales ne constituent pas des réserves de minerai et n'ont pas de viabilité économique démontrée. Tous les chiffres sont arrondis afin de refléter la précision relative de l'estimation. Tous les composites ont été limités lorsque cela était approprié. Les activités d'exploration sur la concession sont menées par la Société.

Kevin Bullock, président et PDG de Volta Resources, a déclaré : « Outre la réalisation d'une première estimation des ressources à Kiaka Sud, Volta Resources a lancé une enquête concernant l'optimisation des modèles géologiques et de ressources de la Zone centrale de Kiaka en améliorant davantage la définition des bandes minéralisées à haute teneur qui ont été découvertes dans ce vaste gisement aurifère. Cela augmenterait les possibilités de ce gisement et permettrait de considérer une approche de construction alternative en plusieurs étapes. Cette alternative impliquerait la réduction de la production de minerai initiale avec du matériel à plus forte teneur extrait de manière sélective, l'emploi d'une usine de traitement plus petite (6 Mt/an) et la mise en réserve du matériel à plus faible teneur. Cela entraînerait une diminution significative des exigences en dépenses en capital qui seraient requises pour la vaste usine de traitement à phase unique (12 Mt/an) décrite dans l'étude de préfaisabilité. »

Tableau 2 : Analyse de sensibilité des teneurs et tonnages pour la Zone Sud de Kiaka, 26 septembre 2012

        Tableau de présentation des teneurs et tonnages, gisement Kiaka, 26 septembre 2012

   
               Indiquées                               Présumées
     
    Limite  Tonnes  Teneur    Or     Or         Tonnes  Teneur    Or    Or
     
       g/t       Kt    g/t    Kg    (Oz)            Kt     g/t    Kg    (Oz)
   
       1,4      860    3,3  2 800   90 000          25     4,0   100  3 000
     
       1,2    1 020    2,9  3 010   97 000          30     3,7   110  3 000
     
         1    1 210    2,7  3 220  103 000          45     2,7   120  4 000
     
       0,9    1 330    2,5  3 330  107 000          50     2,6   130  4 000
     
       0,8    1 440    2,4  3 420  110 000          55     2,4   130  4 000
     
       0,7    1 550    2,3  3 500  113 000          60     2,3   140  4 000
     
       0,6    1 660    2,2  3 580  115 000          70     2,0   140  5 000
     
       0,5    1 750    2,1  3 630  117 000          75     2,0   140  5 000
     
       0,4    1 840    2,0  3 670  118 000          75     1,9   140  5 000
     
       0,2    1 950    1,9  3 700  119 000          75     1,9   140  5 000
     
       0     21 110    0,2  3 730  120 000        2065     0,1   150  5 000


La minéralisation à haute teneur dans la Zone Sud de Kiaka se situe à environ 700 m au Sud-ouest de la Zone centrale de Kiaka de la Société, où une étude de préfaisabilité positive a déjà défini des réserves minérales prouvées et probables de 126,08 millions de tonnes à une teneur diluée de 0,96 g/t d'or pour 3,89 millions d'onces d'or dans un seul puits à ciel ouvert (voir le communiqué de presse du 3 mai 2012), dont les ressources conformes à la Norme canadienne 43-101 incluent 117,42 millions de tonnes à 1,07 g/t d'or pour 4 029 000 onces dans les catégories Mesurées et Indiquées et 29,96 millions de tonnes à 1,00 g/t d'or pour 1 000 000 onces dans la catégorie Présumées (voir le communiqué de presse de VTR du 21 mars 2012).

La minéralisation dans la Zone Sud de Kiaka est structurellement contrôlée, essentiellement centrée sur des contacts entre des méta-sédiments orientés Nord-est et des méta-basaltes contenus dans une enveloppe d'orientation Nord. Le programme de forage a défini quatre zones orientées Nord-est de ce type, chacune comprenant plusieurs lentilles minéralisées étroites, sur une étendue longitudinale comprise entre 75 et 200 m (se référer au plan et à la section dans les Figures 1 et 2). Ces lentilles varient en épaisseur, qui est comprise en moyenne entre 2 et 10 m avec des valeurs maximales de 15 à 20 m. Les ressources sont définies à partir de la surface, jusqu'à une profondeur moyenne d'environ 100 m (se référer à la section transversale dans la Figure 2). La minéralisation de la Zone Sud de Kiaka est caractérisée par des intersections à haute teneur à des intervalles d'un mètre dépassant régulièrement 10 g/t d'or. La plupart des trous de forage croisant le gisement ont, jusqu'à présent, retourné des valeurs à haute teneur sur des largeurs étroites à modérées, confirmant la continuité de la minéralisation à haute teneur. Le gisement est recouvert par une fine couche superficielle d'excès de déblai allochtone et artisanale, tandis que l'oxydation n'a affecté que les 20 à 30 m supérieurs de la géologie sous-jacente.

L'estimation repose sur une combinaison d'échantillons forés au diamant et en CI qui ont subi un essai pyrognostique afin de quantifier l'or dans les laboratoires d'ALS et d'Actlabs à Ouagadougou. Une procédure complète d'AQ/CQ a démontré que la préparation des échantillons et les performances des laboratoires pour toutes les campagnes de forage comprenant la Zone Sud de Kiaka avaient fourni des essais adaptés aux fins de cette estimation.

Les domaines/zones d'estimation des teneurs comprennent d'étroites lentilles qui ont été modélisées en utilisant une teneur limite d'environ 0,5 g/t. SRK a généré un modèle de blocs en utilisant des dimensions de blocs de 5 x 20 x 10 m, dans lequel les teneurs aurifères ont été estimées en employant une routine de krigeage ordinaire avec une ellipse de recherche orientée pour suivre l'étendue et l'inclinaison dominantes de chaque domaine. Une limite de teneur supérieure a été appliquée à partir des informations issues d'une combinaison de diagrammes de probabilité à échelle logarithmique et d'histogrammes bruts et logarithmiques. Suite à cette analyse, SRK a décidé d'appliquer une limite de teneur supérieure de 60 g/t d'or à deux domaines et de 50 g/t d'or au troisième domaine. Il a été jugé inutile d'appliquer une limite de teneur supérieure au quatrième domaine.

SRK a traité toutes les démarcations en tant que démarcations rigides en termes du processus d'estimation. La distribution des teneurs de blocs qui en résulte reflète le style de minéralisation et la continuité observée, que SRK considère comme une caractéristique importante du gisement. Dans les zones d'échantillonnage limité, des estimations des teneurs de blocs ont été produites en utilisant des ellipses de recherche étendues qui ont donné lieu à des démarcations plus lisses.

SRK a pris en considération la densité d'échantillonnage et la distance entre les échantillons afin de classifier les ressources minérales conformément à la terminologie, aux définitions et aux directives fournies dans les Normes sur les ressources et les réserves minérales (décembre 2005) de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM), comme l'exige la Norme canadienne 43-101.

Afin de déterminer la proportion de ressources minérales répondant à ces critères, les ressources minérales ont été limitées à une fosse optimisée par le logiciel Whittle en se basant sur les critères supposés. SRK a employé les prévisions de prix sur le long terme convenues par le marché à partir de plus de 30 contributeurs avant d'y appliquer une majoration, résultant en un prix de l'or optimisé sur le long terme de 1 400 USD/oz. Cette approche est cohérente avec les méthodes de comptabilisation employées par les autres sociétés de production aurifère. SRK a utilisé les coûts administratifs, de traitement et d'extraction typiques issus des résultats de la récente étude de préfaisabilité réalisée par Volta sur la Zone centrale de Kiaka. Les coûts marginaux d'exploitation de 11,89 USD par tonne pour les frais généraux et administratifs et de traitement, ainsi que de 1,58 USD par tonne pour l'extraction (en supposant qu'il s'agira d'une ressource satellite à l'exploitation CIP de 12 Mt/an pour la Zone centrale de Kiaka), ont été utilisés pour l'étude optimisée par le logiciel Whittle. Par ailleurs, en supposant un rétablissement des processus de 89,8 % en se basant sur les tests métallurgiques de Volta, SRK a choisi de présenter les ressources à partir d'une teneur limite de 0,4 g/t d'or.

SRK indique qu'il existe potentiellement des ressources minérales additionnelles au sein de la propriété Kiaka exigeant des activités d'exploration complémentaire. Cela inclut les points suivants :

  • Des extensions en profondeur sur le projet Kiaka Sud pourraient augmenter la profondeur de la fosse optimisée par le logiciel Whittle avec plusieurs forages ciblés à des profondeurs comprises entre 150 et 200 m. Selon les prévisions de SRK, ces forages cibleraient des zones à faible tonnage et à teneur plus élevée.
  • Le modèle actuel de Kiaka Sud compte un total de quatre zones modélisées dans une direction Nord-Sud (orientation Nord-est-Sud-ouest). Il pourrait potentiellement être possible de trouver des structures parallèles similaires au Nord et au Sud des structures modélisées actuelles avec des résultats géophysiques et de sondages révélant plusieurs anomalies qui exigent des travaux de suivi. SRK recommanderait que le forage initial sur ces structures soit limité à des profondeurs de 100 à 150 m sous la surface selon les limitations de profondeur de l'actuelle fosse optimisée par le logiciel Whittle sur le modèle de Kiaka Sud.

Un exemplaire du rapport technique complet accompagnant le rapport des ressources conforme à la Norme canadienne 43-101 sera publié sur le site Internet de Volta Resources et sur SEDAR sous un délai de 45 jours.

Conformément à la Norme canadienne 43-101, la personne compétente responsable des données techniques fournies dans le présent communiqué de presse est M. Ben Parsons, consultant sénior (Géologie des ressources) et employé à temps complet de SRK Consulting (UK) Ltd. M. Parsons est membre de l'AusIMM et possède le statut de Professionnel agréé. Il a passé en revue et approuvé le contenu du présent communiqué de presse.

A propos de Volta Resources :

Volta Resources possède un portefeuille de projets d'exploration aurifère de qualité au Burkina Faso et au Ghana, juridictions d'Afrique occidentale qui sont toutes deux favorables à l'industrie minière et comptent des gisements d'or éprouvés de classe mondiale. VTR se concentrera sur l'accélération de son Projet aurifère phare de Kiaka (dont les ressources conformes à la norme canadienne 43-101 incluent 117,42 millions de tonnes à 1,07 g/t d'or pour 4 029 000 onces dans les catégories Mesurées et Indiquées, et 29,96 millions de tonnes à 1,00 g/t d'or pour 1 000 000 onces dans la catégorie Présumées [voir le communiqué de presse de VTR du 21 mars 2012], y compris 34,38 millions de tonnes à 1,04 g/t d'or pour 1 145 969 onces d'or dans la catégorie Prouvées et 91,70 millions de tonnes à 0,93 g/t d'or pour 2 742 353 onces d'or dans la catégorie Probables [voir le communiqué de presse de VTR du 3 mai 2012]) vers une décision de développement, visant à achever une étude de faisabilité au premier trimestre de 2013. L'acquisition récente de propriétés autour de Kiaka a offert à VTR une position terrestre extensive le long de la faille très prometteuse de Markoye, dans une importante province aurifère émergente. 

Mise en garde concernant les informations prospectives :

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières, qui impliquent des incertitudes et des risques inhérents. Les énoncés prospectifs incluent, sans limitation, les énoncés concernant le prix futur de l'or et des autres minéraux et métaux, l'estimation des ressources et réserves minérales, la réalisation d'estimations de réserves minérales, les dépenses en capital, les coûts et la synchronisation des ressources, les coûts et la synchronisation du développement de nouveaux gisements, la réussite des activités d'exploration, les délais autorisés par notre calendrier, les fluctuations des taux de change des devises, les exigences de capital supplémentaire, les règlementations gouvernementales des opérations minières, les risques environnementaux, les dépenses de remises en valeur inattendues, les litiges concernant les titres ou les réclamations et les limitations de la couverture d'assurance. De manière générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation de mots tels que « prévoir », « s'attendre à », « ne pas s'attendre à », « budget », « programmer », « estimations », « prévisions », « avoir l'intention de », « anticiper », « ne pas anticiper » ou « croire », ou des variations de ces mots et expressions, ou encore par l'indication que certains évènements, actions ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient », ou « pourront » « se produire », « avoir lieu » ou « être atteints ». Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations réels de Volta Resources et ceux exprimés ou sous-entendus par lesdits énoncés prospectifs, y compris, mais sans s'y limiter : les risques associés aux activités internationales, les risques associés à l'intégration d'acquisitions, les risques associés aux activités des coentreprises, les résultats réels des activités d'exploration actuelles, les résultats réels des activités de réclamation actuelles ou futures, les conclusions des évaluations économiques, les modifications des paramètres des projets au fur et à mesure que les plans se précisent, les prix futurs de l'or et d'autres minéraux et métaux, les variations possibles des réserves, des teneurs et des taux de récupération des minerais, le mauvais fonctionnement de l'équipement ou des processus par rapport aux prévisions, les accidents, les conflits de travail et les autres risques associés à l'industrie minière, ainsi que les délais dans l'obtention d'autorisations ou de financements gouvernementaux ou dans l'achèvement des activités de développement ou de construction. Bien que la direction et les représentants de Volta Resources considèrent que les attentes reflétées dans lesdits énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables et qu'ils aient tenté d'identifier les facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux contenus dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient empêcher l'obtention des résultats anticipés, estimés ou prévus. Il n'est nullement garanti que ces énoncés s'avèrent exacts, puisque les résultats réels ainsi que les évènements futurs risquent de varier grandement par rapport à ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs. Sauf si les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Volta Resources rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de tout énoncé prospectif figurant dans les références du présent communiqué de presse.

Image avec libellé : « Figure 1 (CNW Group/Volta Resources Inc.) ». Image disponible à l'adresse : http://40rhel5streamview01.newswire.ca/media/2012/09/27/20120927-626478-18552-062c47e6-3445-46c2-9bb5-30bff093e6d6.jpg

Image avec libellé : « Figure 2 (CNW Group/Volta Resources Inc.) ». Image disponible à l'adresse : http://40rhel5streamview01.newswire.ca/media/2012/09/27/20120927-626478-18553-062c47e6-3445-46c2-9bb5-30bff093e6d6.jpg

Image avec libellé : « Figure 3 (CNW Group/Volta Resources Inc.) ». Image disponible à l'adresse : http://40rhel5streamview01.newswire.ca/media/2012/09/27/20120927-626478-18554-062c47e6-3445-46c2-9bb5-30bff093e6d6.jpg

Renseignements complémentaires :

Pour tout complément d'information, veuillez consulter notre site Internet à l'adresse http://www.Voltaresources.com, ou contacter :

Kevin Bullock, ingénieur professionnel, président et PDG
Tél. : +1(647)388-1842
Fax : +1(416)867-2298
E-mail : kbullock@Voltaresources.com

Andreas Curkovic, Relations avec les investisseurs 
Tél. : +1(416)577-9927

SOURCE Volta Resources Inc.




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.