Volta Resources augmente ses ressources présumées de 182 % dans les gisements porphyriques de cuivre-or de Gaoua, atteignant 282 millions de tonnes à 0,53 % d'équivalent cuivre

TORONTO, January 24, 2013 /PRNewswire/ --

- Ressources présumées de 2,01 milliards de livres de cuivre et 3,17 millions d'onces d'or -
- Ressources indiquées de 0,14 milliard de livres de cuivre et 0,24 million d'onces d'or -

Volta Resources Inc.  Volta Resources » ou la « Société ») (TSX: VTR) annonce les résultats de l'Estimation actualisée des ressources minérales pour le projet porphyrique de cuivre-or de Gaoua, réalisée par SRK Consulting (UK) Limited à titre de consultant indépendant. Cette Estimation des ressources minérales a été préparée conformément aux normes de l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) et sera soutenue par un rapport indépendant conforme à la Norme canadienne 43-101, qui sera publié et archivé sur le site Internet et le profil SEDAR de la Société dans un délai de 45 jours.

Le projet de Gaoua est situé dans le Sud du Burkina Faso, sur la Ceinture de roches vertes de Boromo (voir Figure 1). Le projet est situé sur 3 permis couvrant une superficie totale de 558,2 km[2], qui inclut notoirement un « corridor porphyrique » de plus de 30 km contenant plusieurs cibles porphyriques. L'Estimation actualisée des ressources minérales se concentre uniquement sur deux de ces cibles : Gongondy et Dienemera.

Les points saillants de l'Estimation actualisée des ressources minérales (avec une teneur de coupure de 0,30 % d'équivalent cuivre [CuEQ]) incluent :

  • Une augmentation globale de 182 % des Ressources présumées ;
  • 282,41 millions de tonnes à 0,53 % CuEQ (0,32 % de cuivre et 0,35 g/t d'or) pour 2 008 millions de livres de cuivre et 3 169 600 onces d'or (teneur de coupure de 0,30 % CuEQ) ;
  • Conversion de 7 % des ressources minérales de la catégorie Présumées à la catégorie Indiquées à Gongondy : 22,02 millions de tonnes à 0,49 % CuEQ (0,29 % de cuivre et 0,33 g/t d'or) pour 138,6 millions de livres de cuivre et 236 300 onces d'or ;
  • Toutes les ressources minérales présentées sont contenues dans seulement deux puits situés à environ 6 km de distance sur le corridor porphyrique (voir Figure 2).

Kevin Bullock, président et PDG de Volta Resources, a déclaré : « Nous sommes ravis d'avoir augmenté aussi considérablement les Ressources présumées à Gaoua, qui totalisent 282,4 millions de tonnes de minerai pour 2,01 milliards de livres de cuivre et 3,17 millions d'onces d'or. En outre, 7 % des ressources globales ont été converties à la catégorie Indiquées. Cela démontre clairement le potentiel d'accroître encore davantage la taille des ressources au sein de ce projet. Gongondy et Dienemera demeurent tous deux ouverts latéralement et en profondeur. Le forage initial sur deux autres cibles, Mont Biri et Bouserra, a recoupé une minéralisation porphyrique de cuivre-or similaire, tandis que de nombreuses autres anomalies géophysiques et géochimiques mitoyennes représentent des cibles porphyriques de première classe qui n'ont pas encore été testées le long du corridor porphyrique de 30 km de longueur sur la propriété de Volta Resources. »

L'Estimation des ressources minérales de 2013 conforme aux normes de l'ICM pour le projet porphyrique de cuivre-or de Gaoua est présentée dans le tableau ci-dessous :

Tableau 1 : Estimation des ressources minérales effectuée par SRK pour le projet de Gaoua au 22 janvier 2013, en appliquant une teneur de coupure de 0,3 % CuEQ :

 

     
    Catégorie   Gisement     Tonnes (t)        Cuivre             Or       Équivalent cuivre
                                        %                 Au               %
                                       Cu       (lb)      g/t     (oz)    CuEQ     (lb)
    Indiquées  Gongondy     22 020 000 0,29   138 577 000 0,33   236 300  0,49    235 807 000
               Dienemera
               Sous-total   22 020 000 0,29   138 577 000 0,33   236 300  0,49    235 807 000
    Présumées   Gongondy   185 260 000 0,28 1 129 216 000 0,44 2 631 600  0,54  2 211 874 000
               Dienemera    97 150 000 0,41   878 764 000 0,17   538 100  0,51  1 100 138 000
               Sous-total  282 410 000 0,32 2 007 980 000 0,35 3 169 600  0,53  3 312 012 000


 

Remarques :

1.    Les deux puits sont exploitables à ciel ouvert et les ressources minérales ont été limitées à une fosse optimisée par le logiciel Whittle, pour laquelle SRK a appliqué les paramètres suivants :

       a.       Un prix du cuivre de 7 500 $/tonne basé sur la production d'un concentré avec un prix d'achat de 6 500 $ par tonne de cuivre après coûts de traitement et de raffinage, et un prix de l'or 1 400 $ par once sans ajustement. Ces prix reposent sur une élévation optimiste appropriée des prévisions de prix sur le long terme convenues par le marché à partir de 30 contributeurs.

       b.        Une extraction métallurgique supposée de 85 % pour le cuivre et de 70 % pour l'or, sur la base des résultats QEMSCAN initiaux.

       c.        Des coûts marginaux de 15 $/t pour le traitement + frais généraux et administratifs et de 2 $/t pour l'extraction.

2.    Une teneur de coupure de 0,30 % CuEQ a été appliquée à l'estimation.

3.    Les trous forés ont été échantillonnés à des intervalles d'environ 1 m. Les échantillons de carottes ont été divisés à l'aide d'une scie à diamant. La moitié de la carotte a été envoyée au laboratoire aux fins d'analyse et l'autre a été archivée aux fins de référence. Les échantillons secs forés par CI ont été divisés par échantillonneur à riffles afin de produire des échantillons de 2 kg envoyés au laboratoire. Les échantillons mouillés forés par CI ont été séchés sur le terrain, avant d'être divisés par échantillonneur à riffles de la même manière.

4.    Les échantillons de récents forages ont été envoyés à Actlabs à Ouagadougou pour y subir une préparation standard et une analyse aurifère (AA) et à Actlabs à Ancaster/Canada pour y subir une analyse Cu par spectrométrie d'absorption atomique.Les échantillons historiques utilisés dans l'Estimation des ressources minérales ont été envoyés à Abilabs (Ouagadougou et Bamako) et à ALS (Vancouver), avec des échantillons d'arbitrage envoyés à OMAC, en Irlande, et analysés en employant des techniques comparables.

5.    La précision des résultats a été testée par le biais de l'inclusion systématique de normes Cu-Au et de blancs de terrain. Les normes ont été insérées tous les 15 échantillons et les blancs environ tous les 30 échantillons. Les résultats des trous présentés ont subi les rigoureux tests d'AQ/CQ de la Société et ont été acceptés par SRK.

6.    La teneur de l'équivalent cuivre a été calculée en utilisant des prix de 3,00 $/lb de cuivre et 1 400 $/oz d'or et n'est pas ajustée pour refléter l'exploitation et l'extraction métallurgique, car ces éléments demeurent incertains. Voici la formule utilisée : CuEQ = % Cu + (g/t Au x 0,6).

7.    Tous les chiffres sont arrondis afin de refléter la précision relative de l'estimation.

8.    Il convient de noter que les ressources et réserves minérales n'ont pas de viabilité économique démontrée.

Cette Estimation actualisée des ressources minérales est basée sur 47 760 m de forage sur les gisements Gongondy et Dienemera du projet de Gaoua, comprenant 157 trous de forage, dont 5 745 m forés au diamant (FD) et 10 065 m forés par circulation inversée (CI) depuis l'Estimation des ressources minérales de février 2009.

La minéralisation modélisée à Gongondy varie entre 300 et 700 mètres de largeur et présente une continuité sur 900 mètres à 2 km latéralement et 150 à 500 mètres en profondeur. À Dienemera, la zone minéralisée varie entre 100 et 600 mètres de largeur et s'étend avec une bonne continuité sur 400 mètres à 1 km latéralement et 200 à 400 mètres en profondeur.

La minéralisation de cuivre-or est associée à une brèche hydrothermale, avec des intersections rares et occasionnelles en dehors des zones principales de bréchification hydrothermale. La brèche hydrothermale est identifiée par des grumeaux de ciment triangulaires, contenant du quartz, du feldspath potassique, de l'épidote, de la chlorite riche en fer, de l'amphibole, de la magnétite, de la chalcopyrite, de la pyrite, de la calcite et de l'anhydrite.

L'estimation des teneurs a été entreprise dans des domaines définis avec une teneur de coupure de 0,25 % CuEQ, tout en respectant les caractéristiques et déviations géologiques le cas échéant. Une longueur de composites de 5 m a été utilisée et une teneur de coupure élevée a été appliquée sur la base de diagrammes de probabilité. Des paramètres optimaux de krigeage ont été déterminés et appliqués à une routine de krigeage ordinaire sur des blocs de 20 x 50 x 20 m.

En 2009, SRK et la Société avaient utilisé une teneur de coupure de 0,45 % CuEq. Cette valeur a été réduite à 0,30 % CuEQ pour l'Estimation actualisée des ressources minérales, reflétant l'amélioration de la situation économique pour les projets de cuivre-or en raison de la hausse relative des prix des matières premières.

Une comparaison des estimations des ressources minérales présumées de février 2009 et janvier 2013, avec différentes teneurs de coupure de CuEQ pour Gongondy comme pour Dienemera, est fournie ci-dessous. En effectuant la comparaison de la même manière, avec une teneur de coupure de 0,45 % CuEQ, on constate une augmentation globale de 115 % du tonnage avec une baisse de 4 % de la teneur de CuEQ pour le projet de Gaoua. Cela peut être attribuable à : i) l'extension par l'intermédiaire du forage, en particulier sur le flanc Ouest de Gongondy et un nouveau gisement satellite à Dienemera, et ii) la hausse des prix des matières premières et la mise à jour des suppositions économiques étendant les fosses limitatives.

Tableau 2 : Comparaison des Ressources présumées de janvier 2013 et février 2009 avec différentes teneurs de coupure de CuEQ :

     
                        Modèle de                         Modèle de
                        janvier                           février
          GONGONDY      2013                              2009
         Tonnage       Teneur      Métal     Tonnage      Teneur       Métal
                  Cu   Au CuEQ     CuEQ            Cu   Au  CuEQ       CuEQ
   Teneur
   coupure
    CuEQ     Kt     %    g/t   %   (1000xlb)    Kt     %   g/t  %   (1000xlb)
    0,10   187 130 0,27 0,44 0,54  2 221 379  193 900 0,22 0,30 0,40  1 709 905
    0,20   187 130 0,27 0,44 0,54  2 221 379  170 400 0,24 0,33 0,43  1 615 371
    0,30   185 261 0,28 0,44 0,54  2 211 874  125 900 0,28 0,37 0,50  1 387 810
    0,40   151 995 0,31 0,46 0,58  1 946 890   78 300 0,33 0,44 0,59  1 018 470
    0,45   124 575 0,32 0,49 0,62  1 697 241   59 600 0,36 0,48 0,65    854 071
    0,50    86 244 0,37 0,52 0,68  1 299 571   45 800 0,38 0,52 0,70    706 802
                        Modèle de                      Modèle de
                        janvier                        février        
          DIENEMERA     2013                           2009
          Tonnage       Teneur        Métal    Tonnage     Teneur        Métal
                   Cu   Au  CuEQ       CuEQ          Cu   Au  CuEQ        CuEQ
  Teneur
  coupure
    CuEQ     Kt     %    g/t  %     (1000xlb)   Kt     %    g/t %     (1000xlb)
    0,10    98 138 0,41 0,17 0,51  1 105 438   70 900 0,30 0,14 0,39    609 600
    0,20    98 082 0,41 0,17 0,51  1 105 199   57 400 0,35 0,15 0,44    556 799
    0,30    97 148 0,41 0,17 0,51  1 100 138   41 700 0,41 0,18 0,51    468 857
    0,40    69 881 0,47 0,18 0,58    890 206   27 800 0,47 0,20 0,59    361 602
    0,45    52 860 0,51 0,20 0,63    734 676   23 000 0,50 0,21 0,63    319 450
    0,50    41 284 0,55 0,21 0,68    614 789   18 100 0,54 0,22 0,67    267 355


Un exemplaire du rapport technique complet accompagnant le rapport des ressources conforme à la Norme canadienne 43-101 sera publié sur le site Internet de Volta Resources et sur SEDAR dans les plus brefs délais.

Conformément aux directives de la Norme canadienne 43-101, la personne compétente responsable des données techniques fournies dans le présent communiqué de presse est M. Ben Parsons, consultant senior (Géologie des ressources) et employé à temps complet de SRK Consulting (UK) Ltd. M. Parsons est membre de l'AusIMM et possède le statut de Professionnel agréé. M. Parsons a passé en revue et approuvé le contenu du présent communiqué de presse.

À propos de Volta Resources :

Volta Resources possède un portefeuille de projets d'exploration aurifère de qualité au Burkina Faso et au Ghana, juridictions d'Afrique occidentale qui sont toutes deux favorables à l'industrie minière et comptent des gisements d'or éprouvés de classe mondiale. VTR se concentrera sur l'accélération de son projet aurifère phare de Kiaka (dont les ressources conformes à la norme canadienne 43-101 incluent 153,26 millions de tonnes à 0,99 g/t d'or pour 4 862 000 onces dans les catégories Mesurées et Indiquées, et 33,74 millions de tonnes à 0,93 g/t pour 1 006 000 onces dans la catégorie Présumées [voir le communiqué de presse de VTR du 10 janvier 2013] y compris 34,38 millions de tonnes à 1,04 g/t d'or pour 1 145 969 onces d'or dans la catégorie Prouvées et 91,70 millions de tonnes à 0,93 g/t d'or pour 2 742 353 onces d'or dans la catégorie Probables [voir le communiqué de presse de VTR du 3 mai 2012]) vers une décision de développement, visant à achever une étude de faisabilité au troisième trimestre 2013. L'acquisition récente de propriétés autour du projet aurifère de Kiaka a offert à VTR une position terrestre extensive le long de la faille très prometteuse de Markoye, dans une importante province aurifère émergente. 

Mise en garde concernant les informations prospectives :

Le présent communiqué de presse contient des « énoncés prospectifs » au sens de la législation canadienne sur les valeurs mobilières, qui impliquent des incertitudes et des risques inhérents. Les énoncés prospectifs incluent, sans limitation, les énoncés concernant le prix futur de l'or et des autres minéraux et métaux, l'estimation des ressources et réserves minérales, la réalisation d'estimations de réserves minérales, les dépenses en capital, les coûts et la synchronisation des ressources, les coûts et la synchronisation du développement de nouveaux gisements, la réussite des activités d'exploration, les délais autorisés par notre calendrier, les fluctuations des taux de change des devises, les exigences de capital supplémentaire, les règlementations gouvernementales des opérations minières, les risques environnementaux, les dépenses de remises en valeur inattendues, les litiges concernant les titres ou les réclamations et les limitations de la couverture d'assurance. De manière générale, ces énoncés prospectifs peuvent être identifiés par l'utilisation de mots tels que « prévoir », « s'attendre à », « ne pas s'attendre pas », « budget », « programmer », « estimations », « prévisions », « avoir l'intention de », « anticiper », « ne pas anticiper » ou « croire », ou des variations de ces mots et expressions, ou encore par l'indication que certains évènements, actions ou résultats « peuvent », « pourraient », « devraient », ou « pourront » « se produire », « avoir lieu » ou « être atteints ». Ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, incertitudes et autres facteurs connus et inconnus susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats, le niveau d'activité, le rendement ou les réalisations réels de Volta Resources et ceux exprimés ou sous-entendus par lesdits énoncés prospectifs, y compris, mais sans s'y limiter : les risques associés aux activités internationales, les risques associés à l'intégration d'acquisitions, les risques associés aux activités des coentreprises, les résultats réels des activités d'exploration actuelles, les résultats réels des activités de réclamation actuelles ou futures, les conclusions des évaluations économiques, les modifications des paramètres des projets au fur et à mesure que les plans se précisent, les prix futurs de l'or et d'autre minéraux et métaux, les variations possibles des réserves, des teneurs et des taux de récupération des minerais, le mauvais fonctionnement de l'équipement ou des processus par rapport aux prévisions, les accidents, les conflits de travail et les autres risques associés à l'industrie minière, ainsi que les délais dans l'obtention d'autorisations ou de financements gouvernementaux ou dans l'achèvement des activités de développement ou de construction. Bien que la direction et les représentants de Volta Resources considèrent que les attentes reflétées dans lesdits énoncés prospectifs sont fondées sur des hypothèses raisonnables et qu'ils aient tenté d'identifier les facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux contenus dans les énoncés prospectifs, d'autres facteurs pourraient empêcher l'obtention des résultats anticipés, estimés ou prévus. Il n'est nullement garanti que ces énoncés s'avéreront exacts, puisque les résultats réels ainsi que les évènements futurs risquent de varier grandement par rapport à ceux anticipés dans ces énoncés. Par conséquent, les lecteurs ne doivent pas se fier outre mesure à ces énoncés prospectifs. Sauf si les lois applicables sur les valeurs mobilières l'exigent, Volta Resources rejette toute responsabilité quant à la mise à jour de tout énoncé prospectif figurant dans les références du présent communiqué de presse. 

Image avec libellé : « Figure 1 : Emplacement du Projet de Gaoua au Burkina Faso (CNW Group/Volta Resources Inc.) ». Image disponible à l'adresse : http://photos.newswire.ca/images/download/20130123_C7922_PHOTO_EN_22860.jpg

Image avec libellé : « Figure 2 : Géologie du projet, montrant l'emplacement de Gongondy et Dienemera ainsi que de multiple cibles non testées le long du « Corridor porphyrique » (CNW Group/Volta Resources Inc.) ». Image disponible à l'adresse : http://photos.newswire.ca/images/download/20130123_C7922_PHOTO_EN_22861.jpg

Renseignements complémentaires :

Pour tout complément d'information, veuillez consulter notre site Internet à l'adresse http://www.Voltaresources.com ou contacter :

Kevin Bullock, ing. professionnel, président et PDG
Tél. : +1(416)867-2299
Fax : +1(416)867-2298
E-mail : kbullock@Voltaresources.com 

ou

Andreas Curkovic, Relations avec les investisseurs
Tél. : +1(416)577-9927 


SOURCE Volta Resources Inc.




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.