Ciblage de la voie JAK-STAT dans les cellules malignes et non malignes dans les néoplasmes myéloprolifératifs

STOCKHOLM, June 14, 2013 /PRNewswire/ --



Le docteur Ross Levine présentera les résultats d'une étude sur le ciblage de la voie JAK-STAT dans les néoplasmes myéloprolifératifs.

Les néoplasmes myéloprolifératifs (MPN) sont des troubles sanguins clonaux caractérisés par une production excessive de cellules sanguines matures. Les patients présentent des rates hypertrophiées, des symptômes systémiques et des niveaux élevés de cytokines inflammatoires en circulation. L'identification des mutations somatiques dans JAK2, MPL et LNK sur la majorité des patients MPN a conduit au développement d'inhibiteurs de la kinase JAK. Les inhibiteurs JAK1/2 améliorent les symptômes de splénomégalie et systémiques, cependant le mécanisme par lequel cela se produit chez les patients n'a pas été élucidé. Pour identifier les cytokines modifiées dans PMF, nous avons mesuré les niveaux de cytokines sériques chez des souris MPN et chez des souris témoins. Nous avons constaté qu'un ensemble de cytokines était sensiblement plus élevé dans le sérum des souris malades comparé aux souris témoins et, surtout, nous avons observé que beaucoup de ces mêmes cytokines sont élevées chez les patients MPN. En outre, l'inhibiteur JAK1/2 ruxolitinib normalisait les niveaux de cytokines aberrants chez la souris PMF, en conformité avec les effets anti-inflammatoires du ruxolitinib vus dans le contexte clinique. Nous avons également démontré que le ruxolitnib doit inhiber la signalisation à la fois dans les cellules mutantes et non mutantes, ce qui suggère un nouveau mécanisme d'action par lequel les inhibiteurs JAK démontrent un bénéfice clinique. Nous démontrons que la signalisation diaphonique entre les populations mutantes et non mutantes est une caractéristique importante des MPN. Enfin, nos études appuient la notion que l'inhibition de la kinase JAK dans les cellules malignes et non malignes est nécessaire pour améliorer les symptômes, réduire la sévérité de la maladie et prévenir la progression maligne chez les patients MPN.

Présentateur : Ross Levine

Affiliation : Memorial Sloan Kettering Cancer Center, New York, NY États-Unis

Sujet : LA VOIE JAK-STAT DANS LES CELLULES MALIGNES ET NON MALIGNES CONTRIBUE À LA PATHOGENÈSE MPN ET À LA RÉPONSE THÉRAPEUTIQUE (nombre abstrait S568)

À propos du Congrès annuel de l'EHA

L'hématologie est une spécialité couvrant tout ce qui a trait au sang : son origine dans la moelle osseuse, les maladies du sang et leurs traitements. Les dernières données sur la recherche et les développements seront présentées. Les sujets vont de la physiologie et du développement des cellules souches à la leucémie, le lymphome, le myélome - diagnostic et traitement en passant par les globules rouges, les globules blancs - troubles des plaquettes ou encore la thrombose et les saignements.

SOURCE European Hematology Association




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.