2014

Dans la foulée de la crise en Crimée, l'Azerbaïdjan demande à Washington de soutenir son intégrité territoriale

BAKOU, Azerbaïdjan, April 4, 2014 /PRNewswire/ --



Dans un contexte diplomatique de discours fermes et de sanctions imposées à la Russie suite à son annexion de la Crimée, l'Azerbaïdjan a accusé cette semaine Washington de « doubles standards et d'hypocrisie » par rapport à ses territoires annexés, le Nagorno-Karabakh et les provinces avoisinantes.

Ces régions de l'Azerbaïdjan sont occupées par l'Arménie depuis 24 ans en violation flagrante de la législation internationale mais, selon le député azerbaïdjanais Elkhan Suleymanov, les États-Unis ignorent cette violation de son intégrité territoriale ainsi que les souffrances d'un million de personnes déplacées.

Dans une lettre adressée au Vice-président américain Joe Biden et au Président de la Chambre des représentants John Boehner, M. Suleymanov a demandé aux États-Unis d'accorder à l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan le même niveau de considération diplomatique qu'ils accordent actuellement à l'Ukraine.

« Une loi est une loi, elle ne devrait jamais être interprétée différemment pour des pays différents. Près d'un cinquième du territoire de l'Azerbaïdjan est occupé depuis 24 ans par des soldats arméniens, qui contrôlent et agissent comme bon leur semble au Nagorno-Karabakh », a écrit M. Suleymanov.

« Où sont les sanctions à l'encontre de l'Arménie ? », demande-t-il, alors que le monde fait monter la pression diplomatique sur Moscou.

M. Suleymanov a souligné que, plutôt que de punir l'agresseur, c'est l'Azerbaïdjan lui-même qui est puni par les États-Unis via la controversée section 907, qui interdit tout soutien américain pour Bakou. Dans sa lettre, il demande à ce que cela soit abrogé.

Il presse le Congrès des États-Unis à « montrer le même soutien à l'Azerbaïdjan que dans le cadre des déclarations et événements en soutien à l'Ukraine et à son intégrité territoriale, à faire des efforts pour supprimer la problématique section 907 et à respecter les résolutions adoptées par le Conseil de sécurité des Nations unies », a-t-il précisé.

M. Suleymanov a rappelé à Washington à quel point l'impact de l'occupation arménienne était ressenti dans son pays à l'heure actuelle.

« Quatre cent dix mille habitants du Nakhitchevan, 450 000 habitants de six autres régions et près d'un million d'azerbaïdjanais - soit au total 1 850 000 citoyens azerbaïdjanais - vivent dans des conditions sociales et économiques difficiles du fait de l'occupation arménienne », a-t-il affirmé.

En tant que député, M. Suleymanov s'engage à faire connaître le sort de son peuple auprès de la communauté internationale qui, selon lui, oublie que des résolutions des Nations unies, du Parlement européen, de l'OSCE et de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe ont toutes condamné l'occupation arménienne.

SOURCE Azerbaijan Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.