La Banque mondiale, le FMI et les parlementaires réunis à Bakou en apprennent davantage sur le « formidable exemple » que constitue l'Azerbaïdjan

BAKOU, Azerbaïdjan, May 24, 2013 /PRNewswire/ --

La Banque mondiale, le FMI et plus de 200 parlementaires se sont réunis à Bakou où ils ont appris que l'Azerbaïdjan constitue un « formidable exemple de ce que des ressources associées à des politiques de développement efficaces peuvent permettre de réaliser ».

C'est ce qu'a fait remarquer le député belge Alain Destexhe, président du Réseau parlementaire, lors de la dixième conférence annuelle du Réseau parlementaire sur la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, qui se tient actuellement pour la première fois dans l'Est de l'Europe.

À l'ouverture de la conférence, il a déclaré aux représentants de 70 nations qu'il convient de mettre en garde les pays en développement en leur faisant comprendre que les richesses en ressources doivent servir à améliorer la vie des populations, comme cela se fait en Azerbaïdjan.

« Bénéficier de ressources naturelles ne suffit tout simplement pas. Il faut mettre en place un cadre durable qui favorise le développement », a-t-il déclaré avant d'ajouter que la réussite de l'Azerbaïdjan tient à sa capacité à avoir réduit la pauvreté de 50 % en 2001 à 7,6 % en 2011.

Ses propos ont été bien accueillis par un grand nombre de parlementaires de pays en développement qui ont profité de cette rencontre de deux jours avec la Banque mondiale et le Fonds monétaire international pour faire part de leurs doléances quant aux fonds destinés au développement et aux conditions imposées par les pays donateurs.

Sabina Bhatia, responsable des relations extérieures du FMI, s'est félicitée de ce solide débat à Bakou, indiquant : « Il y a brusquement un désir fort de dialoguer avec le FMI et la Banque mondiale. Cela nous permet d'expliciter certaines des politiques que nous avons adoptées avec ces pays. »

Il a été révélé lors de la conférence que l'Azerbaïdjan devrait venir en aide aux pays en développement en tant que pays donateur après avoir lui-même connu de remarquables transformations au cours de ces dix dernières années.

« L'Azerbaïdjan peut constituer un bon exemple pour le reste du monde, notamment pour les pays riches en ressources naturelles dans la mesure où il a su utiliser ses ressources de manière efficace pour lutter contre la pauvreté, favoriser son développement et sa croissance économique », a indiqué Elman Rustamov, gouverneur de la Banque centrale d'Azerbaïdjan.

Cyril Muller, vice-président de la Banque mondiale, a renchéri : « Cette région en particulier a remarquablement évolué au cours des dix à quinze dernières années. Elle a su mettre l'accent sur la création d'institutions, le renforcement des politiques et de la gouvernance. »

« Je pense qu'il est positif que ce pays accueille la conférence. C'est un signe de maturité des institutions et de réussite économique. »

L'hôte de l'évènement, le débuté azerbaïdjanais Elkhan Suleymanov, a déclaré que le conflit non résolu avec l'Arménie voisine, qui perdure depuis vingt ans et contre lequel il a invité les députés présents à se dresser « avant qu'il ne soit trop tard », pèse sur la réussite spectaculaire de l'Azerbaïdjan.

Il a averti qu'un réservoir clé contrôlé par l'Arménie, qui occupe le territoire, menace de s'effondrer car laissé à l'abandon et pourrait tuer des milliers de ses concitoyens qui vivent en aval.

SOURCE Azerbaijan Monitor




Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.