L'Azerbaïdjan dévoile une stratégie de sensibilisation et de situation d'urgence pour éviter un désastre dans le réservoir de Sarsang

BAKOU, Azerbaïdjan, June 12, 2013 /PRNewswire/ --

L'Azerbaïdjan a dévoilé une stratégie multiple conçue pour protéger ses citoyens en cas de défaillance catastrophique ou de sabotage du réservoir de Sarsang qui est dans un état de délabrement avancé. Ce réservoir est situé en Nagorno-Karabakh une région actuellement occupée par l'Arménie.

Les pouvoirs publics vont également s'efforcer de mettre en évidence le problème au niveau de la communauté internationale, ce qui pour l'Azerbaïdjan pose de considérables difficultés.

Le réservoir est un lac de 12 kilomètres de long avec un barrage de 125 mètres de haut à son extrémité. D'après certaines informations, ce barrage doit faire l'objet d'un entretien conformément aux caractéristiques d'ingénierie spécifiées au moment de sa construction, il y a 36 ans.

L'Azerbaïdjan considère que l'indifférence de l'Arménie représente un véritable risque étant donné la possibilité d'une défaillance ou d'un sabotage et 400 000 de ses citoyens, vivant dans six régions en aval du réservoir, courent un danger imminent.

Le pays a donc annoncé une stratégie intitulée « Prévention du danger humanitaire à Sarsang » et qui est basée sur une connaissance plus approfondie de l'état du barrage et sur une sensibilisation plus importante.

Cette stratégie inclut :

  • Soulever le problème aux Nations Unies, dans le parlement et au conseil des ministres européen et à l'OSCE. Ces organismes ont tous adopté des résolutions condamnant l'occupation du Nagorno-Karabakh par l'Arménie.
  • Demander une surveillance constante de l'état du barrage.
  • Évaluer les dommages actuels pour l'économie de l'Azerbaïdjan suite aux restrictions à l'irrigation imposées par l'Arménie, alors que l'irrigation est la raison d'être du barrage.
  • Préparer un plan civil d'urgence pour l'évacuation de 400 000 citoyens en danger, en cas d'inondations provoquées par la rupture du barrage.

« Nous mettons en place une réponse multiple face à une crise qui évolue rapidement », déclare un porte-parole du gouvernement de l'Azerbaïdjan.

« Nous devons réfléchir aux aspects fondamentaux tels que le déplacement d'un nombre énorme de personnes, pour les mettre hors de danger si nos craintes étaient confirmées par d'autres évaluations de la situation. »

« Cependant, aussi difficile que cela puisse être d'un point de vue logistique, cela reste toutefois beaucoup plus facile qu'alerter le monde à propos de cette crise car la communauté internationale n'est pas intéressée par le fait que l'Arménie continue d'occuper 20 % de nos terres suite à un conflit qui a abouti au déplacement de plus d'un million d'Azerbaïdjanais », conclut ce porte-parole.

L'Azerbaïdjan a l'intention d'inviter des personnalités internationales de premier plan à des événements à Bakou et à Bruxelles pour sensibiliser le monde entier face à cette menace qui évolue rapidement.

SOURCE Azerbaijan Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.