Les conseils d'administration ne disposent pas encore des compétences clés nécessaires pour gérer la disruption digitale, constate une étude effectuée par Amrop

Feb 25, 2016, 02:30 ET from AMROP

BRUXELLES, February 25, 2016 /PRNewswire/ --

Le savoir-faire digital des équipes dirigeantes est en hausse (directeurs digital, systèmes d'information, technologie). Fort de ce constat, Amrop a examiné les compétences digitales des conseils d'administration des 110 plus grandes sociétés cotées dans 11 pays (en Europe et aux États-Unis) et l'expérience professionnelle de 1 280 administrateurs non-exécutifs.

     (Logo: http://photos.prnewswire.com/prnh/20160129/327323LOGO )

Principales conclusions:  

  • 36 % des membres du conseil d'administration des entreprises de technologie ont des compétences digitales. La Finlande a le pourcentage le plus élevé, la France le pourcentage le plus bas. Les États-Unis affichent le troisième taux le plus faible. Les 'représentants des salariés' représentent 23 % des compétences technologiques et digitales.
  • 5 % des membres du conseil d'administration des entreprises non technologiques ont des compétences digitales. Le Danemark et l'Espagne figurent au dernier rang (2 %) tandis que la Suède se classe au premier rang (8 %).
  • Les secteurs dans lesquels le digital est vital sont sous-équipés. Pour les secteurs des biens de consommation et vente au détail (5 %), des services financiers (4 %) et des sciences de la vie (7 %), la part de leur conseil d'administration disposant de compétences digitales est particulièrement faible.
  • Les compétences financières sont 3 fois plus courantes que les compétences digitales. Hors secteur des services financiers, 16 % des administrateurs ont des compétences financières.
  • Seules 4 sociétés cotées ont un comité officiel dédié à la technologie et au digital. Les comités de nomination d'administrateurs ont un rôle majeur à jouer.

Les entretiens menés par Amrop auprès des administrateurs ont révélé les faits suivants :

La disruption digitale et l'innovation en la matière exigent des « Corporate Garages »
Les administrateurs ayant des compétences digitales sont des modèles et des catalyseurs. Ils sont à l'origine d'innovation, de nouveaux modèles économiques et de nouveaux partenariats ; en outre, ils attirent de nouveaux talents. Certains construisent des « corporate garages » caractérisés par l'ouverture et la culture entrepreneuriale.

La transformation digitale et les risques de sécurité en ligne vont de pair.
La sécurité en ligne est une priorité pour les conseils d'administration, mais les administrateurs ne la comprennent pas complètement. Les violations de sécurité affectent négativement les infrastructures informatiques, la situation financière des entreprises et leur réputation, tandis que les innovations se développent avec rapidité dans les domaines du cloud computing, de l'agrégation de données, des technologies mobiles et des médias sociaux.

La disruption digitale exige une culture tolérante au risque.  
Pour rester pertinents, les conseils d'administration doivent concilier la gestion des risques avec l'innovation numérique.

Le parcours digital est construit pas à pas.
De nombreux administrateurs souhaitent simplifier les process et optimiser les systèmes existants (tels les ERP). Deux objectifs se dégagent : la nécessité de déployer plus efficacement produits et services, et celle de dialoguer plus étroitement avec les clients.

Les conseils d'administration sont peu performants, affirment leurs présidents.  
Les changements digitaux sont souvent initiés par les services informatiques ou financiers. Pourtant, les conseils d'administration doivent être moteurs, coordonner les stratégies des équipes dirigeantes et opérationnelles au plus haut niveau. Il existe deux solutions : le coaching et des séminaires annuels dédiés à la stratégie.

Les investissements dans le digital nécessitent un juste équilibre.  
Les entreprises mobilisent leurs ressources dans des domaines qui vont de la sécurité digitale à l'innovation. Un fil rouge s'impose : l'optimisation de la performance (et la cohérence dans la collecte / le traitement des données.

Les administrateurs spécialisés en digital doivent conjuguer envergure et légitimité.  
Rares sont les jeunes trentenaires dont les compétences sont purement digitales, (même si on constate que les profils digitaux membres de conseil d'administration sont en général de 10 à 15 ans plus jeunes que leurs pairs). Les meilleurs ont un profil en T : une expérience des systèmes informatiques de grande envergure et de la transformation culturelle, un leadership international et suffisamment d'expérience en tant qu'administrateur pour questionner le statu quo.

Niels Bentzen, responsable monde de la Practice Technology & Media d'Amrop déclare : « La représentation du domaine digital dans les conseils d'administration n'en est qu'à ses débuts. Nous prévoyons une hausse importante au cours des 3 prochaines années. La composition des conseils d'administration doit évoluer et cela implique le besoin d'intégrer des profils nouveaux, et souvent différents. »

À propos d'Amrop 
Avec 83 bureaux dans 57 pays, Amrop est un acteur de premier plan de l'executive search et du conseil en leadership.

http://www.amrop.com

Contact :   
Niels Bentzen
Responsable monde de la Practice Technology & Media d'Amrop
Ligne directe : +45-(0)33-14-01-55

Vous pouvez télécharger le rapport sur le site 
http://www.amrop.com/thought_leadership

SOURCE AMROP