Les dirigeants européens saluent la volonté de l'Ukraine d'intégrer l'Europe

BRUXELLES, April 23, 2013 /PRNewswire/ --

Un nombre accru de dirigeants européens a salué la décision du Parlement européen de prolonger sa mission d'observation en Ukraine, l'ancien président de la Commission européenne Romano Prodi affirmant que cette extension « prouve que le dialogue fonctionne mieux que les tentatives d'isolement de l'Ukraine ».

Mevlut Cavusoglu, ancien président du l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), a déclaré lundi que le prolongement de la mission du Parlement européen emmenée par l'ancien président polonais Aleksander Kwasniewski et l'ancien président du Parlement européen Pat Cox constituait « une avancée des plus positives dans la mesure où elle montre que les institutions européennes doivent s'engager plus activement auprès de l'Ukraine ».

L'extension de la mission, qui intervient après la grâce accordée par le président ukrainien Viktor Ianoukovitch à l'opposant politique emprisonné Iouri Loutsenko et à cinq autres personnes, fait également suite à la reconnaissance par le Parlement européen des efforts déployés en toute bonne foi par l'Ukraine pour faire adopter des réformes qui ouvriront la voie à une intégration plus étroite au sein de l'Europe.

« Mon expérience au sein de l'APCE et l'évolution de la situation en Ukraine ces derniers mois montrent que la réponse réside dans le dialogue et non dans la menace », a affirmé M. Cavusoglu lors d'une allocution à Ankara. « Pour favoriser les perspectives d'intégration de l'Ukraine au sein de l'Europe et l'adoption de réformes plus nombreuses, la communication fonctionne mieux que l'isolement », a-t-il ajouté.  

Romano Prodi a déclaré qu'il espérait que l'Union européenne et l'Ukraine signeraient un accord d'association de grande portée d'ici la fin de l'année.        

« Avec la grâce et la libération récentes de Iouri Loutsenko, aux côtés d'autres prisonniers, et les réformes soumises au parlement, l'Ukraine témoigne de son sérieux et de sa bonne foi en matière d'intégration européenne », a indiqué M. Prodi dans un communiqué. « J'ai indiqué précédemment que l'Ukraine constitue une opportunité pour l'Union européenne. L'adoption de réformes devrait s'accélérer dès lors que l'Ukraine entrera dans le giron européen en signant, dans un premier temps, l'accord d'association. »

Romano Prodi a souligné que l'Ukraine pourrait s'avérer un débouché attrayant pour les exportations européennes tout en constituant « une passerelle entre la Russie et l'UE ». Il a affirmé qu'une intégration plus poussée au sein de l'Europe contribuerait à favoriser l'évolution démocratique de l'Ukraine, une évolution dans l'intérêt de l'Europe comme de l'Ukraine.

« L'Europe a besoin d'une autre Pologne, pas d'une autre Biélorussie », a confié M. Prodi.

SOURCE Ukraine Monitor



More by this Source


Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.