Un leader bouddhiste souligne le besoin d'éducation et de responsabilisation en avant-première de la réunion Rio+20

TOKYO, le 7 juin 2012 /PRNewswire/ -- Daisaku Ikeda, président de l'association bouddhiste Soka Gakkai International (SGI), a publié le 6 juin une proposition mettant l'accent sur la nécessité de responsabiliser les individus et les communautés afin de créer une société mondiale durable. Cette proposition avance des idées liées à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20 qui débutera à Rio de Janeiro (Brésil) le 20 juin.

Ikeda déclare que : « Il est inacceptable de considérer la poursuite de la durabilité uniquement en termes d'adaptation les politiques afin d'établir un meilleur équilibre entre les impératifs économiques et écologiques. La durabilité devrait plutôt être comprise comme un défi et une démarche qui exigent l'engagement de tous les individus ... pour la création d'une société dans laquelle la dignité de la vie est la priorité numéro un. »

La proposition intitulée « Pour une société mondiale durable : Apprendre pour la responsabilisation et le leadership » met l'accès sur la primauté de l'éducation.

Ikeda a été un fervent promoteur de la création de la Décennie des Nations Unies pour l'éducation en vue du développement durable qui prend fin en 2014, et il appelle maintenant à l'établissement prochain d'un cadre sous la forme d'un programme éducatif pour une société mondiale durable à commencer en 2015, axé sur la promotion des vecteurs du changement positif. Un tel programme devrait entrainer la responsabilisation, voire le leadership, pour qu'il s'accompagne d'une véritable transformation.

Ikeda avance des idées à l'appui d'une réforme institutionnelle d'envergure des agences des Nations Unies chargées du développement et de la protection de l'environnement. Il évoque la fusion du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) ainsi que des agences afférentes afin de créer une entité intégrée comme « organisme mondial pour le développement durable ».

Il propose une collaboration plus importante avec la société civile et un « comité des générations futures » en tant que forum permettant aux représentants des jeunes à conseiller le nouvel organisme sur ses projets et politiques annuels.

Ikeda souligne également le besoin de fixer des objectifs en matière de développement durable, axés sur les communautés locales comme centre d'apprentissage continu et d'action.

Parmi les exemples d'engagement proactif, on compte la plantation d'arbres, des efforts de prévention des catastrophes, le renforcement de la production et de la consommation locales, la promotion du recyclage et le soutien de l'adoption de l'énergie renouvelable.

La vision d'Ikeda sur la place de l'humanité sur notre planète est en fin de compte pleine d'espoir. « Malgré les ressources physiques limitées, le potentiel humain est quant à lui infini, tout comme notre capacité à créer de la valeur. Le sens véritable de la durabilité est celui d'un concept dynamique caractérisé par les efforts ou la concurrence en vue de générer de la valeur positive et de la partager avec le monde et avec l'avenir », a-t-il commenté.

Vous pouvez consulter la proposition sur : www.sgi.org/sgi-president/proposals/environment-2012.html.

En relation avec la conférence Rio+20, une exposition intitulée « Seeds of Hope: Visions of sustainability, steps toward change » (Graines d'espoir : des visions de la durabilité, des étapes vers le changement), co-organisée par SGI, la Earth Charter International et la ville de Rio de Janeiro, sera présentée en anglais et en portugais au Planétarium de Rio de Janeiro du 16 juin au 15 juillet.

Un film d'une durée de 10 minutes intitulé « Nurturing Seeds of Hope in the Amazon » (Cultiver l'espoir dans la région amazonienne) qui met en avant le travail d'éducation environnementale du Amazon Ecological Conservation Center fondé par M. Ikeda en 1992 sera lancé au Planétarium le 15 juin. Rendez-vous sur : www.sgi.org/resource-center/video-and-audio/educational-tools/nurturing-seeds-of-hope.html

Lors de la conférence Rio+20, une table ronde sur l'apprentissage en vue de la responsabilisation, le partage des expériences issues de l'éducation liée à la durabilité, la paix, le désarmement et aux droits de l'homme sera organisée le 20 juin par SGI et d'autres organismes dans la salle T-10 du Riocentro à partir de 19 h.

Daisaku Ikeda (1928- ) est un philosophe bouddhiste, auteur et artisan de la paix. Depuis les années 1970, il s'est impliqué dans des dialogues et a formulé des propositions liées à la paix et à la protection de l'environnement.

Contact :
Joan Anderson
Bureau de l'information publique
Soka Gakkai International
Tél. : +81-80-5957-4711
Fax : +81-3-5360-9885
E-mail : janderson[arobase]sgi.gr.jp

SOURCE Soka Gakkai International



RELATED LINKS
http://www.sgi.org/sgi-president/proposals/environment-2012.html

Custom Packages

Browse our custom packages or build your own to meet your unique communications needs.

Start today.

 

PR Newswire Membership

Fill out a PR Newswire membership form or contact us at (888) 776-0942.

Learn about PR Newswire services

Request more information about PR Newswire products and services or call us at (888) 776-0942.